Visite au Louvre

Arthur est atteint de la maladie d'Alzheimer depuis dix ans. Il est rentré chez lui après cinq ans en maison de retraite. Sa femme Ellen explique dans une vidéo : il ne me reconnaît plus que comme quelqu'un qui s'occupe de lui et lui fait du bien, et lui donne à manger d'une façon plus conviviale. « Je me suis habituée à ce qu'il ne sache pas qui je suis, parce qu'il sait que je suis là et que je suis quelqu'un de particulier. Et c'est beaucoup pour moi. J'ai appris tout ce que je pouvais à propos de la maladie. J'ai lu ce que j'ai pu trouver sur comment devenir un aidant. J'ai appris à donner le bain pour que mon mari se sente davantage en sécurité et qu'il n'ait plus peur d'entrer dans la douche ou la baignoire. Ma fille ne veut plus venir le voir. Mon fils n'a jamais voulu. Il a très peur, et répète à sa femme : « c'est comme cela que je vais devenir, et dans peu de temps ». « Peu importe ses raisons, je suis en colère", dit Ellen. « Je suis triste. Je suis déçue. Je suis triste pour mes enfants, parce que je pense que quand cette perte permanente qu'on appelle la mort viendra, ils regretteront de n'avoir pas été plus proches ».

nihseniorhealth.gov, 7 mai 2010.

Retour haut de page