Le temps défile

Pour atteindre un public vieillissant, mais toujours fringant et surtout consommateur, les publicitaires recherchent de nouveaux modèles parmi les seniors. explique Christine Ferniot dans Télérama, qui consacre un dossier à l’éloge de la vieillesse. « Age réel ou âge ressenti ? Il existe environ quinze ans de différence entre les deux, dans la tranche des personnes âgées de soixante-cinq ans et plus. Les magazines du troisième âge comme Notre temps ou Pleine vie y ont nécessairement réfléchi et affichent un parti pris surprenant, voire contradictoire. Pas question de faire figurer des seniors sur leurs couvertures ou dans leurs reportages. Ils choisissent exclusivement des mannequins de moins de trente ans », mais avec des photos non retouchées pour ne pas effacer les signes de maturité ».

Télérama, 5-11 janvier 2012.

Retour haut de page