Télévision

Les Infiltrés et la maltraitance (1)
Le documentaire diffusé par France 2 le 22 octobre, qui montrait des actes de maltraitance dans une maison de retraite anonyme, bientôt localisée à Saint Jean les Deux Jumeaux (Seine et Marne), a suscité une mise au point de Valérie Létard, secrétaire d’Etat à la Solidarité, qui s’est rendue sur les lieux. C’est, a-t-elle fait remarquer, « un établissement plutôt très bien doté en moyens financiers, qui souffre plutôt d’un problème d‘organisation, de recrutement et de formation ». Les personnels et résidents de l’établissement doivent déménager en février 2009 dans le site rénové de Jouarre. Sur l’ensemble des trois sites dépendant de la même structure intercommunale seize postes d’infirmier et seize postes d’aide-soignant n’étaient pas pourvus. La ministre a annoncé la création, sous le patronage de la préfecture, d’une « cellule de recrutement pour procéder à des embauches ». Une enquête judiciaire et une enquête administrative vont être diligentées.

Revue de presse gérontologique de lagedor.fr, 28 octobre 2008.

Les Infiltrés et la maltraitance (2)
L’annonce de sanctions a suscité une vive réaction de certaines organisations professionnelles, au moment où, disent-elles, le gouvernement « baisse les moyens accordés aux établissements ». « Au lieu de chercher des solutions, le gouvernement parle sanctions pour faire oublier ses responsabilités », affirme Pascal Champvert, président de l’AD-PA (directeurs d’établissements). Les associations représentant les familles reprochent au gouvernement (FNAPAEF) de « nier la réalité du terrain : manque de personnel et formation insuffisante ». La Fédération hospitalière de France « condamne toutes les formes de maltraitance » et demande « un dispositif de certification qualité, des moyens en personnels qualifiés, une montée en charge plus rapide et plus opérationnelle de la formation des professionnels ». Le Syndicat national des inspecteurs de l’action sanitaire et sociale (SNIASS) estime, lui, que « l’exemple donné dans cette émission ne reflète pas la réalité des inspections »

Actualités sociales hebdomadaires, 31 octobre ;
www.agevillage.com, 28 octobre ; www.agevillagepro.com, 27 octobre ; revue de presse gérontologique de www.lagedor.fr, 28 octobre ; www.lepost.fr, 24 octobre ; www.fehap.fr ; www.fhf.fr

Maisons de retraite : du scandale à l’espoir, de Hervé Brèque, France 3, 5 octobre
Ce documentaire montre des pouvoirs publics démissionnaires (la DDASS et le Conseil général), des cadres dirigeants incompétents, des juges de tutelle débordés. Mais il montre aussi des établissements exemplaires, comme la Maison de l’Amitié à Albi ou l’hôpital des Magnolias à Ballainvilliers ou l’hôpital de la Souterraine, en Limousin, dont la qualité de service paraît convaincante.
www.agevillage.com, 14 octobre ; www.agevillagepro.com, 7 octobre ; www.lezappingdupaf.com, 6 octobre 2008.

Alzheimer, jusqu’au bout de la vie, un documentaire de Laurence Serfaty, France 2, 30 octobre 2008
C’est l’histoire des personnels et des résidents de deux maisons de retraite hébergeant des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. L’une d’elles se situe à Trois Rivières, au Québec. C’est la maison Carpe Diem (cf. plus haut).
En France, des responsables d’établissements, comme la directrice de l’EHPAD de Longuenesse, dans le Pas-de-Calais, veulent faire évoluer l’accompagnement de leurs résidents et font appel à l’exemple québecois.

Expositions

Peintre à quatre-vingts ans
Bernard Meyer n’était guère amateur d’art. Pourtant, à quatre-vingts ans, juste après le diagnostic de la maladie d’Alzheimer, « il se sentait plus sensible à la beauté des choses », explique sa fille. L’association ARTZ (Artists for Alzheimer’s) dont l’antenne française est dirigée par Cindy Barotte, veut ainsi démontrer que par le design, la communication, les événements artistique peuvent se réduire « les quatre A : Anxiété, Agitation, Agressivité, Apathie ».
www.agevillage.com, 4 novembre

« Les Vieux dans les yeux »
La Fondation de l’Armée du Salut a présenté, du 11 au 24 octobre à Paris, des clichés intimistes pris par le photographe Robert Kluba dans les trois EHPAD qu’elle gère à Chantilly, Saint Etienne et Tonneins.
www.armeedusalut.fr, octobre 2008.

Livres

Comment rester jeune après cent ans ?
Peut-on rire de devenir vieux ? Ce n’est pas l’âge qui est tourné en dérision, mais le rapport angoissé que chacun entretient avec l’idée de vieillir.

Nil Editions. Antilogus P et Tretiack P. Comment rester jeune après cent ans ? 2008.

Travailler auprès des personnes âgées, par Jean-Jacques Amyot
Conçu pour l’ensemble des professionnels qui accueillent, soignent et accompagnent les personnes âgées, cet ouvrage analyse l’environnement professionnel, les nouvelles orientations, les modes d’analyse de la psychologie du vieillissement et les pratiques de formation.

Dunod. Coll. Action sociale, Paris, 2008

Psychopathologie du sujet âgé, par G.Ferry et G.Le Gouès
Cette sixième édition reflète les évolutions récentes données médico-sociales actualisées, nouvelle loi sur la protection juridique des majeurs, nouvelles molécules et travaux sur les effets secondaires des psychotropes.

Masson, Coll. Les Ages de la vie, Paris, 2008

Gériatrie, par G.Gridel
Cet ouvrage est articulé en quatre parties. La partie « Physiologie » rappelle les bases essentielles. La partie « Pathologies » expose l’ensemble des pathologies de la spécialité, avec un plan identique pour chaque fiche. La partie « Conduite à tenir Infirmière » clôt chaque fiche avec la prise en charge infirmière (accueil, bilans, surveillance, gestes techniques). La partie « Mémo médicaments » propose des fiches détaillées des médicaments de la spécialité.

Masson, Coll. Mémo Infirmiers, Paris, 2008

Le burn out à l’hôpital. Le syndrome d’épuisement professionnel des soignants par P.Canouï et A.Mauranges
Cet ouvrage définit le concept de burn out et indique ses limites. Il fait le point sur les facteurs de stress spécifiques, les stratégies d’adaptation et les instruments d’évaluation.

Masson, Paris, 2008

Les mots des derniers soins. La démarche palliative dans la médecine contemporaine, par JC Mino et E Fournier
Ce livre donne largement la parole aux soignants et aux malades. Il souligne la nécessité de repenser une médecine de l’incurable.

Les Belles Lettres, Paris, 2008

Out of the Shadows, par Terry Pratchett
L’auteur britannique Terry Pratchett souffre d’une atrophie corticale postérieure, une des maladies apparentées à la maladie d’Alzheimer. La maladie lui vole peu à peu sa mémoire, son acuité visuelle et « d’autres choses dont vous n’avez pas conscience jusqu’au jour où vous les perdez ». Dans la préface de l’étude sur la stigmatisation de la Société Alzheimer (Out of the shadows), il décrit en ces termes l’annonce de sa maladie : « Lorsque le Satan de Milton (Le Paradis perdu), debout du fond de l’enfer, criait sa fureur au ciel, ce n’était qu’une insignifiante fâcherie (merely a trifle miffed) en comparaison avec ce que j’ai ressenti ce jour-là. Je me suis senti totalement isolé, avec l’impression que le monde se dérobait à moi dans toutes les directions. Vous auriez pu utiliser ma colère pour forger l’acier. Seuls ma famille et certains de mes lecteurs qui étaient dans la profession médicale ont été capables de me conseiller utilement à ce moment-là. Je suis désolé pour les personnes qui ne connaissent pas le parcours facile (easy ride) qui est le mien, et je suis en colère à leur place. Des gens m’écrivent pour me dire combien il est long d’obtenir un diagnostic. Je suis obligé de me demander si c’est parce que les médecins sont parfois réticents à stigmatiser leur patient, sachant que la maladie est incurable ». Il évoque également son vécu de la maladie dans une interview vidéo téléchargeable sur le site de la Société Alzheimer britannique.

www.alzheimers.org. Azheimer’s Society. Dementia -out of the shadows. Octobre 2008. www.telegraph.uk, 7 octobre 2008.


Veille: Michèle Frémontier et Paul-Ariel Kenigsberg
Rédaction : Paul-Ariel Kenigsberg et Jacques Frémontier
Editorial : Jacques Frémontier

Retour haut de page