La presse cible les aidants

Deux nouveaux magazines ont rejoint l’année dernière la liste déjà longue des publications pour aidants. En août 2004, l’Alzheimer Foundation of America basée à Manhattan lançait Vantage, avec pour cible, les personnes ayant en charge des proches atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre démence sénile. Vantage est distribué gratuitement auprès des cent mille personnes qui en font la demande. En novembre 2004, une ancienne aidante fondait à Fairfield, dans le Connecticut, le magazine Caring Today. Ce dernier vise un lectorat plus large composé de toutes sortes d’aidants. Des exemplaires gratuits sont envoyés aux médecins, aux hôpitaux et aux agences d’aidants. Ces deux nouvelles publications viennent concurrencer Today’s Caregiver, créé il y a dix ans à Hollywood et qui compte aujourd’hui cinquante mille abonnés. A l’heure où les sites Internet à destination des 79 millions de baby-boomers se multiplient, ces magazines sélectionnent les informations les plus pertinentes.
Selon la National Alliance for Caregiving, un Américain adulte sur cinq, soit 21% de la population, assiste un proche de dix-huit ans ou plus. Avec 44,4 millions de personnes, les aidants américains sont plus nombreux que les populations du Texas et de l’Etat de New York réunies. Preuve, s’il en fallait, de l’importance de ce marché.

www.usatoday.com, 12 juin 2005

Don de deux millions de dollars

Une ancienne aidante, Susie Frum Jimison (son mari est mort des suites de la maladie d’Alzheimer), a légué avant de mourir quelque deux millions de dollars à la recherche sur la maladie d’Alzheimer au Blanchette Rockefeller Neurosciences Institute, actuellement en construction sur le campus de la West Virginia University. Cet institut caritatif indépendant travaillera en partenariat avec le John Hopkins University de Baltimore. 

The Herald Dispatchwww.herald-dispatch.com, juin 2005

Un feuilleton radiophonique

Un feuilleton relatant l’histoire de June Spencer et de son mari atteint par la maladie d’Alzheimer est actuellement diffusé sur Radio 4. Agée de quatre-vingt six ans, l’actrice, alias Peggy Wolley, revit son expérience personnelle (son mari est mort de la maladie d’Alzheimer), sa solitude d’aidant et sa vie quotidienne avec l’être aimé qui petit à petit, perd la mémoire. Le feuilleton s’intitule « The Archers ». Diffusé du dimanche au vendredi à 19 heures sur les ondes de la BBC, il rencontre un vif succès auprès de la communauté d’aidants britanniques au vue des nombreux témoignages recueillis sur le site Internet The Archers (http://www.bbc.co.uk/radui4/archers/). 

The Daily Telegraphwww.telegraph.co.uk, 14 juin 2005

Plus de la moitié des Hollandais ne souhaitent pas s’occuper de leurs parents âgés

Une enquête de l’Institut néerlandais d’Opinion Publique (le NIPO) indique que près de 75% des Hollandais ne peuvent ou ne veulent pas soigner leurs parents, le jour où ceux-ci sont touchés par la démence. Néanmoins, l’idée que leurs parents soient contraints de vivre dans une maison de retraite (médicalisée) les met mal à l’aise. L’enquête a été réalisée à la demande de la fondation Alzheimer Nederland auprès de huit cents Hollandais. 50% des personnes interrogées disent ne pas vouloir se libérer pour s’occuper d’un parent malade.

Haagsche Courant, La Haye, www.haagschecourant.nl, 16 juin 2005

Retour haut de page