Inégalités sociales de santé

Un ouvrier a une espérance de vie à trente-cinq ans inférieure de sept ans à celle d'un cadre. Y a-t-il une fatalité ? Non, répond le Haut conseil de la santé publique (HCSP), qui propose seize recommandations au gouvernement, et en priorité d' « afficher clairement l'objectif de réduction des inégalités sociales de santé » dans la loi de santé publique, de former les professionnels et les usagers aux déterminants sociaux de la santé, d'accroître les efforts de recherche sur leurs causes et leurs mécanismes, et d'introduire la santé dans les projets territoriaux de développement durable.

Haut Conseil de la santé publique.Les inégalités sociales de santé : sortir de la fatalité. Décembre 2009.

Financement des retraites

Comment adapter la protection sociale au vieillissement de la population ? Augmenter de 20% les cotisations ? Baisser de 30% le niveau des pensions, qui passeraient alors de 70% à 50% du salaire ? De nouveaux retraités se trouveraient dans la pauvreté. Allonger la durée des cotisations en reculant l'âge moyen de fin d'activité, le plus simple étant de repousser l'âge légal de la retraite de soixante à soixante-deux ans ? Le résultat serait une forte hausse du chômage, puisqu'un certain nombre de retraités potentiels resteraient en poste. Augmenter le nombre de trimestres nécessaires ? Ce serait une bonne stratégie pour les cadres, qui commencent leur carrière à vingt-trois ans et la termineront vers soixante-cinq ans. Les ouvriers continueraient à partir à soixante ans, car ils débutent en général plus jeunes. Allonger la durée de cotisation dès 2016 plutôt qu'en 2020 n'aurait pas d'impact immédiat pour le déficit. « Prises isolément, chacune de ces solutions est difficilement acceptable, il faut donc les mixer de manière utile », explique Henri Sterdyniak, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques et professeur associé à Paris-Dauphine.

Actualités sociales hebdomadaires, 22 janvier 2010. www.lejdd.fr, 15 janvier 2010.

Nouvelles têtes

Rolande Ruellan, présidente de la sixième chambre de la Cour des comptes, est nommée présidente de la commission de surveillance du Fonds pour la modernisation des établissements de santé publics et privés.

www.secteurpublic.fr, 25 janvier 2010.

Priorités sociales

« Assurer la pérennité financière des retraites » et « relever le défi de la dépendance qui sera dans les décennies à venir l'un des problèmes les plus douloureux auxquels nos familles seront confrontées » sont deux des priorités évoquées par Nicolas Sarkozy lors de ses voeux télévisés du 31 décembre 2009.

www.fil-info-france.com, 2 janvier 2010

Tiers-payant pour les cotisations APA et PCH

La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), l'Agence nationale des services à la personne (ANSP) et l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS) s'associent pour accompagner les Conseils généraux dans la mise en place d'un dispositif de tiers-payant des cotisations sociales pour le paiement de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) et de la prestation de compensation du handicap (PCH). Les cotisations seront versées directement par les Conseils généraux au centre national du chèque emploi-service universel.

CNSA Lettre n°13. Décembre 2009.

Retour haut de page