Plan Alzheimer américain (1)

La Maison blanche a annoncé que les Instituts nationaux de la santé (NIH) allaient rediriger immédiatement 50 millions de dollars (37.7 millions d’euros) de son budget 2012 vers la recherche sur la maladie d’Alzheimer, et que le président Obama allait demander 80 millions de dollars supplémentaires dans le budget 2013. Ces 130 millions de dollars de financement complémentaire représenteraient une augmentation de 25% du niveau actuel des financements fédéraux de recherche sur la maladie, s’élevant à 450 millions de dollars (339 millions d’euros). En outre, un budget de 26 millions de dollars (19.6 millions d’euros) destinés à l’information du grand public et à l’aide aux aidants sur la maladie, devrait être alloué sur le budget présidentiel. L’horizon annoncé pour un hypothétique traitement curatif s’éloigne : le plan Alzheimer américain évoque maintenant 2025. La mise en œuvre du plan est confiée à Kathleen Sebelius, secrétaire des Services de santé et des services à la personne.

Family Caregiver Alliance, 9 février 2012. www.alz.org, Alzheimer’s Foundation of America, www.romandie.com, www.phrma.org, http://content.usatoday.com, 7 février 2012. 

Plan Alzheimer américain (2)

L’association Alzheimer des Etats-Unis applaudit « une étape très importante dans la bonne direction pour vaincre cette maladie dévastatrice », tout en rappelant ses adhérents à se mobiliser davantage pour convaincre les élus. L’association s’apprête à publier un rapport d’experts chiffrant plus précisément les sommes à investir pour « prévenir et traiter efficacement la maladie d’Alzheimer vers 2025 ». La Fondation américaine Alzheimer (AFA), qui estime qu’avec un coût prévisionnel de 1 100 milliards de dollars (828 milliards d’euro) en 2050, la société sera incapable de faire face au coût de la maladie, salue « un investissement rentable à long terme pour le gouvernement et pour les familles », dans « une course contre la montre pour parvenir à une solution à la crise à la fois en termes de traitement curatif et d’accompagnement ». L’association américaine de la recherche et de l’industrie pharmaceutique (PhRMA) apprécie le montant alloué à la recherche par l’administration fédérale, rappelle que les laboratoires pharmaceutiques ont investi lourdement dans ce domaine et appelle à développer les partenariats public-privé pour accélerer la recherche et le développement. Elle cite en exemple le projet ADNI (Alzheimer’s Disease Neuroimaging Initiative), vaste projet de cinq ans visant à définir la progression de la maladie au cours du temps, à améliorer la méthodologie des essais cliniques et à mettre en commun les données pour développer plus rapidement des traitements innovants. Qu’en pensent les praticiens ? Pour le Dr Khaled Imam, chef de service de médecine gériatrique à l’hôpital de Beaumont (Michigan), l’horizon de 2025 est illusoire, compte tenu des connaissances actuelles sur la maladie. « Mais c’est une bonne idée de se donner un objectif ambitieux et contraignant (aggressive goal) ».

Family Caregiver Alliance, 9 février 2012. www.alz.org, Alzheimer’s Foundation of America, www.romandie.com, www.phrma.org, http://content.usatoday.com, 7 février 2012. 

Retour haut de page