Visite au Louvre

L'association ARTZ (Artists for Alzheimer) cherchait depuis de nombreuses années à pérenniser sa proposition de visites de musées à des personnes malades. Sa directrice, la sociologue Cindy Barotte, veut changer le « regard injuste » porté sur ces personnes par la société. Elle explique : « si l'on veut communiquer avec les personnes malades, en postulant que c'est possible, on va trouver les moyens de le faire ». ARTZ a convaincu le laboratoire pharmaceutique MSD de proposer un programme de bénévolat à ses salariés pour qu'ils viennent accompagner les malades, voire animer des conférences au musée du Louvre. Vingt à quarante heures par an ont été accordés à soixante-dix salariés depuis 2009. Ces bénévoles ont été accueillis, formés puis accompagnés par l'association. Ils témoignent : « Je me suis senti grandi, j'ai surmonté mes peurs et je constate que mon action reconsidère ces personnes malades qui ressentent les difficultés qu'elles engendrent dans les regards et attitudes des proches, sans pouvoir y faire face » ; « J'ai pris du recul avec ma mère, je la regarde différemment, comme une adulte, je lui parle normalement, il y a toujours des possibilités pour nourrir la relation » ; « On donne et on reçoit: la capacité de vivre l'instant présent, on apprend à être présent, là, pleinement; on ressent qu'un sourire est un cadeau, même s'il est fugace, même s'il sera bientôt oublié, on se détache du quotidien, le temps devient suspendu, on partage à 100% ».

Prix des Jardins thérapeutiques

Agevillage et la Fédération hospitalière de France (FHF) ont remis leurs Prix des Jardins thérapeutiques, en partenariat avec les fédérations des établissements d’hébergement pour personnes âgées (SYNERPA, FEHAP, UNCCAS), l’association Jardins et santé et les entreprises Verdurable et Pétrarque. Six candidats ont été sélectionnés parmi plus de cent candidatures de France et de Belgique. Le Grand Prix a été attribué à la résidence Bastide-Médicis de Labège (Haute-Garonne), pour son projet de jardin « à tout âge », mis en place par l’équipe soignante en concertation avec les familles de résidents, et qui fonctionne été comme hiver. Le prix FHF a été décerné à l’accueil de jour Tian an Heol de Moëlan-sur-Mer (Finistère), pour son projet Réveil du potager, tous les résidents de cette région rurale ayant connu et travaillé dans un potager. Le prix FEHAP a récompensé l’association Saint-Joseph de Nay (Pyrénées-Atlantiques) pour son Jardin des cinq sens, ouvert aux résidents comme à la population locale. Le prix UNCCAS a récompensé la résidence Camille Saint-Saëns d’Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) pour son Jardin intergénérationnel. Le jury a également distingué l’hôpital psychiatrique Saint-Jean-de-Dieu à Lauze-en-Hainaut (Belgique) et l’accueil de jour Le Fil d’argent (Var).

www.agevillagepro.com, 4 juin 2013.

Prix FHF-Fondation Médéric Alzheimer

La Fondation Médéric Alzheimer et la Fondation hospitalière de France (FHF) ont remis leur Prix conjoint 2013 au service d’accueil des urgences (SAU) de l’hôpital Pellegrin du CHU de Bordeaux, pour sa cellule de coordination gériatrique aux urgences, dont le but est le maintien de l’autonomie (favoriser la mobilisation précoce, éviter la contention, accompagner aux toilettes) et la prévention du syndrome confusionnel aux urgences (se présenter, expliquer, évaluer la douleur, éviter les cathéters et les sondes systématiques, transférer rapidement en unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD), favoriser la présence de la famille). Depuis décembre 2011, cette cellule est constituée d’un médecin urgentiste (responsable de la cellule), du médecin responsable des urgences, du médecin de l’équipe mobile gériatrique du CHU (EMG) et de deux cadres du service. Elle se réunit une fois par mois pour tenter d’adapter les urgences aux personnes âgées fragiles, par la sensibilisation des équipes (formations, protocoles) avec le soutien d’experts du CHU (ingénieur qualité, ergothérapeute) ; le repérage des référents de l’hôpital pour tout problème gériatrique ; la communication sur la filière gériatrique en amont et en aval des urgences ; le suivi d’indicateurs (temps de passage aux urgences avant retour à domicile, durées d’hospitalisation suite au passage aux urgence, taux de ré-hospitalisation…) ; le suivi de projets de recherche (thèses de médecine sur la cellule d’urgence, l’évaluation de la confusion, la fin de vie ; recherche infirmière sur l’évaluation de l’autonomie des patients âgés en UHCD. La cellule de coordination des urgences gériatriques a défini plusieurs axes de travail, notamment la création d’un groupe pluridisciplinaire comprenant des infirmiers, aides-soignants, cadres, médecins, aides-soignantes, brancardiers, manipulateurs radio, qui deviennent des référents gériatriques aux urgences ; et la création d’une base de données des compétences au sein de l’hôpital, en amont et en aval des urgences (sapeurs-pompiers, ambulanciers sensibilisés à la récupération d’informations au domicile du patient, SOS-médecins…)

www.agevillagepro.com, 10 juin 2013.

Prix CNSA Lieux de vie collectifs et autonomie

Camille Bertrand et Steven Cappe de Baillon, de l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles (Yvelines), sont lauréats 2013 du concours d’idées du Prix CNSA Lieux de vie collectifs et autonomie (12 000 euros) pour leur projet Insula. En travaillant sur la transition du domicile individuel vers l’habitat collectif ainsi que sur l’intégration des maisons de retraite dans leur environnement, les deux élèves architectes ont imaginé un lieu de vie collectif pour personnes âgées comprenant un établissement de cinquante places en cœur de ville et vingt-sept maisons individuelles satellites. Le jury a aimé la conception novatrice alliant un établissement collectif à l’habitat individuel dispersé aux alentours ; l’ambiance de vie naturelle qui se dégage du lieu ; la conception sans couloir, comme une succession d’espaces attirants ; les grandes chambres avec jardin d’hiver. Pascal Champvert et Romain Gizolme, de l’AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées) écrivent : « Nous quittons là la notion de structure unique, au sein de laquelle les résidents trouveraient tout ce dont ils auraient besoin sans avoir à en sortir. Proposer une plateforme de services incite aux échanges entre domiciles et établissement, intérieur et extérieur, personnes âgées et ensemble des habitants. L’architecture vitrée et diverse renforce le sentiment d’interaction, d’ouverture et de liberté ; elle intègre pleinement les personnes âgées à la société. Ce projet imagine enfin de réels logements de plus de trente mètres carrés disposant de lieux d’intimité (espaces nuit) et de convivialité (salons et jardins privatifs). Les concepteurs d’Insula ont ici perçu ce que pourrait être l’avenir des formes d’habitat tel qu’il est promu par nombre de professionnels et de personnes âgées elles-mêmes. » Pour Bertrand-Pierre Galey, directeur chargé de l’architecture au ministère de la Culture, qui soutient ce Prix, les maisons de retraite doivent être des lieux ouverts sur l’extérieur » 

Trophées du Grand Age 2013

Le « coup de cœur » du jury des Trophées du Grand Age 2013 a récompensé le groupe Médica pour l’utilisation d’une vaisselle bleue unie dans ses unités protégées Alzheimer. Selon une étude menée par le département de psychologie de l’université de Boston en 2004, la perte de poids des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer est due, en partie, à la difficulté des malades à distinguer le contraste entre les couleurs. Les chercheurs ont ainsi démontré que les patients qui se servaient d’une vaisselle à la couleur contrastant fortement avec la nourriture et la boisson servies, absorbaient 24 % de nourriture et 84 % de boisson en plus.

Le groupe Médica s’est appuyé sur cette étude pour réfléchir à la manière de favoriser à la fois la prise alimentaire et le bien-être de ses résidents atteints de la maladie d’Alzheimer. Le groupe a ainsi décidé de généraliser, dans toutes ses unités protégées, une vaisselle bleue unie, qui aide ainsi les résidents à se concentrer sur leur repas, et ainsi à mieux en profiter.

Médica Newsletter, juin 2013.

Retour haut de page