Incontinence et démence à domicile

Les recommandations de prise en charge de l’incontinence à domicile incluent très rarement les spécificités des personnes atteintes de démence (Drennan VM et al). Une étude anglaise, portant sur trente-huit services infirmiers, montre que seuls trois services disposent de telles recommandations.

La Société Alzheimer allemande (deutsche Alzheimer Gesellschaft) publie quant à elle la troisième édition de son guide (quatre-vingts pages) sur la prise en charge à domicile de l’incontinence chez la personne atteinte de démence.

Drennan VM et al. Addressing incontinence for people with dementia living at home: a documentary analysis of local English community nursing service continence policies and clinical guidance. J Clin Nurs, 13 juillet 2012. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22788705. Hayder D et Sirsch E. Inkontinenz in der häuslichen Versorgung Demenzkranker. Deutsche Alzheimer Gesellschaft. 80 p. 2012.

www.deutsche-alzheimer.de/uploads/tx_comanews/PM_08092012_Inkontinenz.pdf(site en allemand).

Stimulation cognitive

L’association nancéenne Garde a mis en place un service de stimulation cognitive à domicile, proposant un accompagnement personnalisé en fonction des besoins et des centres d’intérêt de la personne malade : activités cognitives stimulant la mémoire, activités artistiques stimulant l’imagination, permettre à la personne de se défouler, d’extérioriser ses émotions, tout en apportant un peu de répit aux aidants.

www.senioractu.com, 29 août  2012.

Référents démence

La Ligue Alzheimer belge a obtenu une accréditation pour son programme de formation continue Réadem, qui permet à des professionnels de santé (notamment les infirmières, les psychothérapeutes et les diététiciennes) de devenir « référents démence », c’est-à-dire spécialistes des soins et de l’accompagnement de la démence. La formation vise à mettre à jour les connaissances, optimiser la qualité de vie des personnes atteintes de démence vivant en établissement d’hébergement, apporter du soutien à tous les professionnels et aux familles. 

Alzheimer Europe Newsletter, juin 2012.

Institut universitaire pour la démence

L’Université de Bournemouth, sur la côte sud de l’Angleterre, a mis en place, sous la houlette du Pr Anthea Innes, un Institut universitaire pour la démence. Plusieurs projets sont en cours : une enquête auprès des acteurs locaux ; la mise en place d’un lieu d’activités d’été (Cupcake Club) pour les personnes malades n’ayant plus accès aux services de soutien lorsque les personnels partent en congés ; l’utilisation des tablettes numériques et des consoles de jeu dans un environnement convivial de groupe ; une collaboration avec l’Ecole de tourisme de l’Université pour promouvoir le tourisme auprès des personnes atteintes de démence et leurs aidants ; une enquête en collaboration avec Alzheimer’s Disease International (ADI) sur l’offre de soins en milieu rural. L’équipe pluridisciplinaire d’enseignants-chercheurs sera bientôt complétée par un doctorant financé par Age UK qui étudiera l’utilisation des technologies par les hommes âgés atteints de démence et vivant en milieu rural, par un chargé d’affaires (business engagement consultant) auprès des acteurs locaux et par un chercheur post-doctoral.

J Dementia Care, juillet-août 2012.

Reconnaissance

L’association Alzheimer Ecosse a reçu le prix 2012 de l’association de l’année (Charity Award) du Conseil écossais des organisations à but non lucratif (SCVO). En 2011, Alzheimer Ecosse a soutenu la formation d’infirmières spécialistes de la démence, a formé les cent premiers « champions de la démence », lancé un centre de recherche sur la démence en partenariat avec l’Université d’Edimbourg et obtenu du gouvernement écossais la garantie qu’un soutien d’un an après le diagnostic de démence serait apportée à les personnes nouvellement diagnostiquées en Ecosse. On estime que quatre-vingt mille personnes sont atteintes de démence en Ecosse et que leur nombre pourrait atteindre cent vingt mille dans les vingt prochaines années.

Alzheimer Europe Newsletter, juin 2012.

Retour haut de page