Colocation

Porté par les petits frères des Pauvres, la Maison du Thil à Beauvais est un concept de « colocation à responsabilité partagée », une étape intermédiaire entre la prise en charge à domicile et celle de l’hôpital. « On a lâché notre rôle de soignant pour retrouver celle de fils, de compagne ou d’enfant », a témoigné Isabelle, représentante des familles à la pendaison de crémaillère. Cette initiative privée a été saluée par Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, qui a souligné que « de tels liens manquaient encore sur le territoire. » Pour ce programme, unique en Picardie, l’État, à travers la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, a versé 33 905 euros, correspondant à l’étude de viabilité du projet ; les petits frères des Pauvres ont supporté la majorité des frais. Avec sept colocataires, la maison affiche complet.

Livre audio en vietnamien

Le service royal d’infirmières de secteur de Victoria (Australie), l’Association australienne des femmes vietnamiennes et Alzheimer Australie ont développé de façon participative et évalué un livre audio en vietnamien, destinées aux personnes malades, aux familles et aux aidants peu sensibilisés à la santé, pour améliorer leur compréhension de la maladie et leur apprendre à y faire face.

Goeman D et al. Partnering with consumers to develop and evaluate a Vietnamese Dementia Talking-Book to support low health literacy: a qualitative study incorporating codesign and participatory action research. BMJ Open 2016; 6(9): e011451. 26 septembre 2016. http://bmjopen.bmj.com/content/6/9/e011451.full.pdf+html?sid=f3374750-76bd-46e7-a402-4c1c6116edde (texte intégral).

À l’aéroport : aider discrètement les personnes porteuses d’une incapacité invisible

L’aéroport londonien de Gatwick (deuxième aéroport britannique, 42 millions de passagers) propose aux personnes atteintes d’une incapacité invisible, si elles et leurs familles en sont d’accord, un cordon discret permettant au personnel de leur apporter une aide supplémentaire. Cette initiative, lancée lors de la semaine de sensibilisation à la démence (15-21 mai 2016), est soutenue par la Société Alzheimer britannique, la National Autistic Society (autisme) et Action on Hearing Loss (perte auditive).

Initiatives intergénérationnelles : jeux partagés

À Wagnonville (Nord), Rémi, Vincent et Adrien, étudiants en BTS du lycée de la nature et des biotechnologies, ont monté un projet d'initiative et de communication (PIC) sur le thème de la prévention de la maladie d’Alzheimer. Ils sont allés à la rencontre de résidents de l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Le Parc fleuri à Flers-en-Escrebieux. Aidés par une animatrice, ils ont organisé une série de jeux individuels ou en groupe : jeux sensoriels, de mémoire auditive, de combinaisons, de différences, quiz musical… « Cette expérience nous a donné l’occasion d’être au contact de personnes avec qui nous sommes peu confrontés dans la vie de tous les jours. Nous avons dû nous adapter et improviser face à certaines situations », résument les étudiants.

Culture, art et loisirs

La ville de Nice a fêté les cinq ans et les trois mille visiteurs du programme CALMAN (Culture Arts et loisirs pour les personnes atteintes de la Maladie d’Alzheimer à Nice). « Ce programme unique en France repose sur l’ouverture de l’ensemble des musées municipaux, l’Opéra et le Conservatoire à rayonnement régional aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées. Ces visites guidées, adaptées, préparées et animées chaque mois par les acteurs culturels et paramédicaux, constituent ainsi une approche non médicamenteuse de la maladie, favorisant les échanges, l’expression orale et la socialisation, en stimulant la mémoire, les émotions et la cognition. Une application gratuite, e-CALMAN, pour smartphone et tablette, a même été développée, en français, anglais et italien, afin de permettre aux personnes atteintes de troubles cognitifs, accompagnées de leurs aidants, de découvrir en toute autonomie et de manière conviviale la Promenade du Paillon. » Ce moment d’échange et de convivialité a réuni résidents et usagers des accueils de jour Alzheimer, d’EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), disposant d’une unité spéciale Alzheimer, de consultations mémoire, ainsi que les familles et aidants des personnes malades. La manifestation n’était pas ouverte au public.

Retour haut de page