Un outil pour mesurer la dépendance. 
L’EHPAD La Madeleine, à Bergerac (24), s’affiche comme pionnier dans la recherche d’avant-garde pour améliorer l’accompagnement des personnes âgées dépendantes. Le personnel soignant utilise un système de mesure de l’autonomie fonctionnelle, le SMAF, initié au Canada par le Pr. Réjean Hébert. Le SMAF postule que le handicap n’est pas forcément synonyme d’incapacité. A la différence de la grille AGGIR, qui classe les personnes en six groupes en fonction essentiellement de leurs aptitudes physiques, la grille SMAF a pour objectif de mettre en œuvre une stratégie de reconquête ou de préservation de l’autonomie da la personne. Chaque salarié qui côtoie le résident est invité à apporter sa contribution pour aboutir à une connaissance globale de la personne, alors que la grille AGGIR « ne prend pas en compte les difficultés et l’aggravation de la dépendance en cas de pathologies du type Alzheimer ». Directions, juillet-août 2006
Alzheimer et trisomie 21 : un même gène néfaste. 
L’équipe de Ahmad Salehi et William Mobley (Stanford University) a étudié en détail le rôle du gène APP (Amyloïd Precursor Protein) dans la mort des neurones cholinergiques en perturbant le transport d’un important facteur de croissance (NGF). Un mécanisme similaire pourrait être à l’œuvre dans la maladie d’Alzheimer et dans la trisomie 21. Les résultats de cette étude sont publiés dans la revue Neuron. www.neuropsy.fr, 12 juillet 2006 ; Nouvelobs.com, 7 juillet 2006 
Un test pour dépister la maladie d’Alzheimer dans le sang ? 
The Lancet Neurology publie une étude hollandaise démontrant un lien entre un dosage sanguin de deux protéines amyloïdes spécifiques et un risque décuplé de maladie d’Alzheimer ou d’autres démences. Ce test permettrait peut-être, à échéance, un diagnostic précoce de la maladie, ce qui ne manquerait pas de soulever d’importants problèmes éthiques, étant donné l’absence de prise en charge efficace. Certains craignent en effet qu’on ne traumatise inutilement des personnes et des familles des années avant l’apparition de la maladie. Dans le même temps un test américain utilise le dosage de l’heme-oxygenase-1 
AgeVillage.com, 10 juillet 2006 ; Le Figaro, 6 juillet 2006 ; mediscoop@sante.net, 7 juillet 2006
Accélérer la recherche sur la maladie d’Alzheimer. 
Le plan Solidarité Grand âge du gouvernement prévoit notamment de lancer, dès 2006, un « plan national de recherche sur le cerveau et les maladies du système nerveux ». Les dépenses des organismes de recherche consacrées aux neuro-sciences représentent 200 millions d’euros par an. L’Agence nationale de la recherche consacrera plus de 20 millions supplémentaires à cet effort. Dès la fin 2006, l’objectif d’une consultation mémoire pour 15 000 personnes de plus de 75 ans, soit 316 consultations, sera atteint. Le plan gériatrique universitaire prévoit d’augmenter de plus de 60% d’ici 2010 le nombre de professeurs d’université praticiens hospitaliers et de créer une trentaine de postes supplémentaires de chefs de clinique assistants. Agevillagepro.com, 1er juillet 2006
Une usine à faux souvenirs ? 
Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont-elles particulièrement sensibles au phénomène des faux souvenirs ? Paradoxalement les tests en laboratoire semblent montrer que les fausses reconnaissances diminuent nettement chez ces personnes. D’autres tests précisent cependant que cette « supériorité » toute provisoire disparaît dès qu’on réitère la présentation des items.
Psychologie et NeuroPsychiatrie du Vieillissement, article d’A.Guyard et P.Piolino, juin 2006
Alzheimer et accident vasculo-cérébral : même risque pour les femmes. 
A partir des informations collectées dans la célèbre étude de Framingham sur un groupe de personnes indemnes d’accident vasculaire cérébral et ne présentant pas de troubles cognitifs (n=4897), suivies pendant 51 ans et évaluées tous les deux ans, les auteurs ont conclu que les femmes ont autant de risque de développer un accident vasculaire cérébral qu’une maladie d’Alzheimer avec l’avancée en âge. Ces résultats ont par ailleurs, confirmé le rôle important de la tension artérielle avec un risque diminué de moitié si elle est inférieure à 12.8.
La lettre mensuelle de l’année gérontologique n°165, mai 2006
Cellules-souches : veto de Bush. 
Le président Bush a opposé son veto à une loi votée par le Sénat américain, autorisant le financement fédéral des recherches sur les cellules souches issues d’embryons humains. Cette loi était particulièrement soutenue par la veuve du président Reagan, atteint de la maladie d’Alzheimer. Le Monde, 19 juillet 2006
Encore le diagnostic précoce
Selon le professeur Bruno Dubois, qui intervenait à Madrid, le 19 juillet, devant un congrès médical consacré à la maladie d’Alzheimer, les neurologues pourraient établir un diagnostic beaucoup plus précoce en ayant recours à une nouvelle grille diagnostique, centrée sur un syndrome amnésique spécifique, en association avec une atrophie de certaines régions cérébrales visualisée par IRM. D’autres critères biologiques (prélèvement du liquide céphalo-rachidien) ou fonctionnels pourraient être pris en compte. Ce diagnostic précoce permettrait, selon le professeur Dubois, de prescrire plus tôt les médicaments actuellement en cours de développement (l’article ne dit pas lesquels...). Le Monde, article de J.Y.Nau, 26 juillet 2006

Retour haut de page