Activité physique modérée

Brendon Stubbs, du département de kinésithérapie des services de santé du Sud de Londres, et ses collègues chinois de l’Université nationale du sport de Taiwan, ont suivi pendant deux ans deux cent soixante-quatorze personnes âgées vivant dans quatorze régions de l’île, équipées d’un accéléromètre. Une activité physique légère est associée à une réduction du déclin cognitif de 25%. Cet effet s’observe chez des personnes autonomes, sans troubles dépressifs et sans troubles cognitifs à l’inclusion.

Stubbs B et al. Accelerometer-assessed light physical activity is protective of future cognitive ability: A longitudinal study among community dwelling older adults. Exp Gerontol 2017; 91: 104-109. Mai 2017. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28263868.

Retour haut de page