La rencontre de l’hippocampe et de la madeleine

L’équipe de Francis Eustache, de l’équipe Inserm 218 de l’université de Caen, apporte des arguments forts, confortés par une étude en IRM fonctionnelle sur un panel de femmes âgées de plus de soixante ans, en faveur de la théorie qui confère à l’hippocampe un rôle permanent dans le réveil de souvenirs épisodiques. De telles études ont des retombées sur la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer : pour préserver l’identité de ces patients au cours de l’évolution de leur maladie, il importe que des petites parcelles de souvenirs autobiographiques soient maintenues.
www.gazettelabo.fr , 14 février 2007

Lésions de la substance blanche : risque accru

Les lésions de la substance blanche (LSB) liées à l’ischémie des petites artères cérébrales s’accompagnent d’un risque accru de déclin cognitif chez le sujet âgé. Une étude prospective a été réalisée chez cent trente-six patients d’âge moyen soixante-quinze ans évalués en consultation mémoire et pour lesquels un diagnostic de mild cognitive impairment avait été établi. Les patients présentant des LSB étaient signicativement plus âgés, avaient plus fréquemment un antécédent d’hypertension et une hypertrophie ventriculaire gauche. Ces patients présentaient par ailleurs un moins bon fonctionnement cognitif que ceux sans LSB.
La Lettre mensuelle de l’Année gérontologique , Duron et al., janvier 2007

Retour haut de page