Archéologie

Les préparations histologiques originales des premiers cas décrits par Alois Alzheimer (plus de quatre cents lames, bien conservées et de haute qualité technique), ont été scannées sur un microscope histologique numérique et sont progressivement mises à disposition des pathologistes sur Internet par le fabricant de microscopes Carl Zeiss (www.zeiss.de/alzheimer ). Au plan scientifique, ces préparations ont permis de lever le doute sur le diagnostic de la première patiente, une femme de cinquante et un ans : elle ne souffrait pas d’un trouble métabolique rare, la leucodystrophie métachromatique, mais bien de la maladie d’Alzheimer, comme en témoignent, sur les préparations de cortex de 1906, les signes pathologiques devenus classiques: plaques amyloïdes et neurofibrilles. Pas d’erreur de diagnostic pour le Dr Alois Alzheimer. www.photonics.com , 4 avril 2007. 

Dépistage

Doit-on pratiquer le dépistage de la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées ? Treize experts internationaux estiment que les personnes non diagnostiquées ont une perte de chances. En ce qui concerne le déficit cognitif léger, il est trop tôt pour émettre des recommandations. En ce qui concerne la maladie d’Alzheimer, les tests cognitifs et les évaluations fonctionnelles doivent être encore appréciés au plan scientifique (sensibilité et spécificité) afin de détecter les personnes atteintes dans la population à risque. Les bénéfices des résultats vraiment positifs doivent être supérieurs aux coûts de détection et de suivi des cas faussement négatifs, et tenir compte de la justesse du diagnostic et des effets indésirables potentiels. Des systèmes de détection efficaces restent à mettre au point en prévision du nombre considérable de cas à venir dans les prochaines années et de l’émergence de nouveaux traitements.
Alzheimer’s and Dementia . Ashford JW, Borson S, O’Hara R, Dash P, Frank L, Robert P, Shankle W, Tierney MC, Brodaty H, Schmitt FA, Kraemer HC, Buschke H, Fillit H. Should older adults be screened for dementia. It is important to screen for evidence of dementia! Avril 2007.

Optimiste

Lors de son audition devant la sous-commission du vieillissement du Sénat américain, le 20 mars 2007, le Dr Sam Gandy, directeur de l’Institut Farber pour les neurosciences de l’Université Jefferson de Philadelphie, et président du comité médical et scientifique de l’Association Alzheimer, est résolument optimiste. Son laboratoire mène des essais cliniques sur deux médicaments ciblant les plaques amyloïdes. Ces produits semblent bien tolérés et ralentissent la progression de la maladie. A doses plus élevées, peut-être pourraient-ils arrêter complètement le processus. Il envisage de déposer dès l’automne 2007 une demande d’autorisation à la FDA (Food and Drug Administration ) pour une autorisation en 2008. 
www.alz.org , 20 mars 2007.http://help.senate.gov/Hearings/2007_03_20/Gandy.pdf 

Formes précoces

L’association Alzheimer Research Forum propose sur son site une série de trois articles concernant les formes précoces de la maladie d’Alzheimer, et abordant les thèmes du diagnostic, du traitement, des examens génétiques et des questions qui en découlent. Ces articles s’adressent aux familles et aux professionnels.
www.alzforum.org , 16 avril 2007. 

Prix

L’Académie américaine de neurologie (AAN) a décerné le prix Potamkin 2007 à Richard Mayeux, co-directeur de l’Institut Taub du centre médical de l’Université de Columbia (New York, Etats-Unis), pour son travail montrant que la maladie d’Alzheimer résulte vraisemblablement d’une association complexe de gènes modifiés et d’une exposition à des facteurs environnementaux. www.medicalnewstoday.com , 16 avril 2007.

Retour haut de page