500 000 euros pour la recherche. 
Le gala annuel de l’IFRAD ( International Foundation for the Research on Alzheimer’s Disease ) s’est tenu le 14 novembre au Palais de Chaillot. Cinq cents convives ont rapporté une somme de 500 000 euros pour la recherche. www.agevillagepro.com , 28 novembre 2005 
"Récompenser les parents pauvres de la recherche". 
C’est ainsi que Bruno Anglès d’Auriac, fondateur et secrétaire général de la Fondation Médéric Alzheimer a défini l’objectif des deux prix et des quatre bourses remis, le 15 novembre, à un certain nombre de chercheurs en sciences sociales. Le prix études, de huit mille euros, a été décerné à Isabelle Bauters-Vendeuvre, docteur en philosophie, pour sa thèse "Dire la démence : contribution de la médecine et de la littérature à la compréhension de la maladie d’Alzheimer". Les trois bourses d’études, de cinq mille euros, ont été attribuées à Solène Billaud, doctorante à l’EHESS, pour son travail sur "la passation des biens dans les milieux à faible patrimoine : le cas de l’entrée en institution des personnes âgées très dépendantes" ; Cindy Barotte : "La maladie d’Alzheimer, une transformation du rapport entre le normal et le pathologique" ; Kevin Charras : "Santé mentale et environnement thérapeutique, effet de la personnalisation de l’environnement dans la prise en charge des démences de type Alzheimer". Enfin un prix "Initiatives locales", de trois mille euros, a été décerné au Forum Jean-Vignalou, de l’hôpital Charles-Foix, à Ivry, pour ses dix-huit années d’activité. www.seniorscopie.com, 22 novembre 2005 ; www.agevillagepro.com , 21 novembre 2005 
Vers un nouvel annuaire 
A l’occasion de la remise de ses prix et bourses, la Fondation Médéric Alzheimer a annoncé le lancement d’une nouvelle vague d’enquête, visant à recenser les possibilités d’hébergement permanent et temporaire destiné aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, incluant l’offre d’accueil familial. Ce recensement donnera lieu à la publication d’un annuaire des structures, dont la sortie est prévue pour la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, le 21 septembre 2006. www.seniorscopie.com , 22 novembre 2005 
Stimulation cognitive par l’informatique. 
C’est l’initiative lancée par le groupe de maisons de retraite Medica France, qui a retenu dix-neuf projets sur les quatre-vingt six déposés à la suite de son appel d’offres. L’objectif de Mnesis est d’expérimenter l’efficacité du recours à des exercices interactifs de stimulation   cognitive sur ordinateur et internet auprès de personnes âgées en résidence. Sept établissements-pilotes participent à l’opération, qui comporte notamment jeux, journal et messageries électroniques. www.agevillagepro.com21 novembre 2005  ; www.senioractu.com , 12 novembre 2005 
Etre en paix avec soi-même = bien vieillir. 
Voilà le principal conseil que donne le professeur François Piette, chef de service à l’hôpital Charles-Foix. Pratiquer une activité physique régulière, manger équilibré (régime méditerranéen), ne pas fumer, diversifier ses centres d’intérêt constituent l’ABC du senior en bonne santé. www.agevillagepro.com , 7 novembre 2005 
Un prix pour le CCAS d’Auch. 
L’UNCCAS a délivré ses prix de l’innovation sociale locale 2005. Le CCAS d’Auch a obtenu le deuxième prix pour ses initiatives tendant à lutter contre l’isolement social des personnes âgées : lecture du journal, sortie au marché, participation à des activités collectives, excursion à la journée.  UNCCAS , 3 novembre 2005 
Aveyron 2011 : priorité Alzheimer. 
A mi parcours du programme Aveyron 2011, le Conseil général a souhaité faire un premier bilan à mi parcours. Le président du Conseil général a annoncé son intention de réviser les schémas départementaux de prise en charge des personnes âgées ou handicapées, en prenant plus particulièrement en compte les problèmes liés à la maladie d’Alzheimer et à l’accessibilité des logements. Pour pallier la déficience des professionnels de santé en milieu rural, un groupe de travail devrait être rapidement constitué, afin d’élaborer un système d’incitation à l’intention des futurs généralistes. www.millau-clic.com , 1 er novembre 2005
Courbevoie : accueil de jour. 
Une dizaine de places en accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer : voilà une réalisation de la municipalité de Courbevoie, qui ouvre ses portes en décembre 2005, avec le soutien du Conseil général des Hauts-de-Seine.www.senioractu.com , 18 novembre 2005 
Monaco : Speranza pour Alzheimer. 
A l’initiative du Prince Albert, la Croix Rouge monégasque crée un centre d’accueil pour personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer. Ce centre, installé à la Villa Speranza, pourra admettre quinze patients à la journée ou à la demi-journée dans un espace de trois cents mètres carrés. www.nicerendezvous.com , 31 octobre 2005 
Issy-les-Moulineaux : Neuf Muses pour Alzheimer. 
La ville d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) a inauguré une nouvelle résidence, "Les Neuf Muses", spécialement adaptée aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et à leur famille : soixante studios de vingt à trente mètres carrés, à raison de dix par étage, avec espaces de déambulation et services d’intervenants extérieurs (kinésithérapeutes, pédicures, orthophonistes, coiffeurs), ainsi que des animations individualisées dans un aménagement sécurisé. www.senioractu.com, 28 octobre 2005 
Dijon : un prix pour le soutien à domicile. 
La Fondation AG2R a remis, le 19 octobre, ses prix 2005, destinés à récompenser des initiatives en faveur des personnes âgées, valides ou dépendantes. Le premier prix a été décerné à l’association Grandparentenfant, qui a rassemblé des adolescents et des personnes âgées pour la création du site internet de l’association. Le deuxième prix a été attribué à la Fédération dijonnaise des œuvres de soutien à domicile, qui a participé à la réalisation d’un complexe immobilier intergénérationnel. www.senioractu.com, 28 octobre 2005 
Huit "vieux en colère" lancent un appel commun, 
où ils constatent l’obsolescence du mode d’organisation de la société française et incitent à repenser l’Etat   pour une redistribution plus efficace. Ce sont l’abbé Pierre, Françoise Héritier, Jean Delumeau, Edgar Morin, Albert Memmi, Albert Jacquard, Maurice Tubiana et Denis Clair. L’Express , 27 octobre 2005 
Une offre épargne-dépendance. 
Le groupe AGF lance "AGF Libre-autonomie", un produit qui associe l’épargne au risque. Il offre le service d’une rente doublée en cas de dépendance complète. Il se positionne en complément de l’apport familial et de l’APA. www.senioractu.com , 25 octobre 2005 
Calvados : suivez le guide… 
Le Conseil général du Calvados vient d’éditer un guide, téléchargeable sur le site du Conseil général, regroupant toutes les informations sur l’hébergement des personnes âgées dans le département. www.senioractu.com , 20 octobre 2005 
Du foot pour les malades. 
La Ville de Paris reconduit son appel à projets "Les initiatives de la bientraitance" auprès des associations parisiennes, des organismes publics et privés et des établissements d’accueil de personnes âgées. Parmi les initiatives primées en 2004 : la pratique du foot pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Tél. 01.43.47.76.61. ou 39.75. Le prix a récompensé une des résidences pour personnes âgées de la Ville de Paris, à Cachan, dans le Val-de-Marne, où une kinésithérapeute, Eliane Fongaro, organise des parties de football dans l’espace commun de l’une des unités de vie protégées. Les personnes marquent des buts avec leurs pieds entre les fauteuils, -roulants ou pas-, des uns et des autres. Travail sur la motricité, les repères spatiaux, le maintien de la socialisation, stimulation des échanges verbaux : les soignants observent des résultats qu’ils jugent étonnants. à Paris , octobre-novembre 2005 ; Santé Social , octobre 2005 
Un prix "Confort de vie" pour les projets immobiliers attentifs aux personnes âgées dépendantes. 
La Fondation Caisses d’Epargne pour la solidarité et le Crédit foncier de France créent le prix "Confort de vie", doté de 150 000 euros, pour récompenser les réalisations immobilières attentives aux situations issues de la perte d’autonomie liée à la maladie, à l’âge ou au handicap. www.agevillagepro.com18 octobre 2005 ; www.seniorscopie.com , 11 octobre 2005 
Alzheimer coeur de Lions’ : et de cent… 
A l’occasion de ses dix ans, l’association célèbre son centième centre d’accueil de jour. En 2004, l’association a proposé 72 500 journées d’accueil de jour. Elle table sur plus de 175 000 journées pour cette année. www.destinationsante.com , 14 octobre 2005 
Vincennes : un service gratuit de dépistage. 
Depuis le 7 octobre, la ville de Vincennes (Val-de-Marne), en partenariat avec le réseau de l’association gériatrique de l’Est parisien, propose un service gratuit de dépistage des troubles de la mémoire. Consultation deux fois par semaine, sur rendez-vous, avec un test de vingt minutes. La Ville a également signé une charte avec les associations municipales d’aide au maintien à domicile des personnes âgées et handicapées. www.agevillage.com11 octobre 2005  ; www.senioractu.com , 6 octobre 2005 ;www.ash.tm.fr , 5 octobre 2005 
Intergénération : nouvelles initiatives. 
L’association Accordages, dirigée par Mohammed Melki, a participé à un colloque au ministère de la Santé, sur le thème "Des générations en action : le lien entre les âges". Elle vient de publier à la Documentation française un Guide de l’intergénération. Elle lance une formation "Développeur de l’intergénération" et annonce la refonte complète de son site internet. www.senioractu.com, 18 et 6 octobre 2005 
« de vie », neuvième 
La neuvième édition de l’opération «  de vie », parrainée par Bernadette Chirac, a débuté le 1 er octobre. Cette campagne de dons vise à améliorer la vie quotidienne des personnes âgées à l’hôpital. Sept millions d’euros ont été ainsi collectés en huit ans, permettant de subventionner 1 512 projets. www.seniorscopie.com , 4 octobre 2005 ; www.fondationhopitaux.fr 
Des Unités Alzheimer dans les logements-foyers ? 
L’UNCCAS, qui participait à la Journée technique sur les logements-foyers, au ministère de la Santé, pose la question : l’identification d’Unités Alzheimer (« sanitaires/soin »), indispensables sur les territoires, serait-elle incompatible avec les logements-foyers (médico-sociaux) ? www.agevillagepro.com , 3 octobre 2005 
Mortain (Manche) : accueil de nuit. 
Dès 1997, l’hôpital de Mortain a lancé l’initiative d’un accueil pour personnes âgées uniquement la nuit. Les bénéficiaires sont pris en charge par une navette aménagée, à partir, de 17h30. L’expérience a fait tache d’huile. La Fondation Roguet à Clichy a l’intention d’ouvrir un accueil de nuit de vingt places en 2008, pour un prix de 36€/nuit. Le Conseil général des Hauts-de-Seine a donné son accord de principe. Décideurs en gérontologie , octobre 2005 
Domicile sans solitude à Châteauroux. 
Le réseau de visiteurs à domicile Dosansol (Domicile sans solitude), créé en 1995 sous la tutelle de l’Office des personnes à la retraite (association paramunicipale), comprend aujourd’hui vingt bénévoles visiteurs, dont dix-neuf femmes. Trente personnes sont régulièrement visitées, à raison de deux fois par semaine. Les visites durent en moyenne deux ou trois heures chacune. Des journées de formation sont proposées aux bénévoles, notamment sur la relation d’écoute et de connaissance, l’approche du deuil, les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, les ateliers-mémoire. L’intergénération, une démarche de proximité, La Documentation française , automne 2005 
Dunkerque : garde de nuit itinérante. 
Il y a un an, l’Association de soins et services à domicile (ASSAD) de Dunkerque lançait une garde de nuit itinérante pour personnes dépendantes. Avec des visites plus courtes mais plus fréquentes que celles des auxiliaires de vie classiques, le dispositif s’adapte aux besoins et aux angoisses des usagers. Coût de l’abonnement : quinze euros par mois. Coût de la prestation : six euros pour un quart d’heure, onze euros pour une demi-heure. Sur simple appel téléphonique. Quinze pour cent des usagers sont atteints de la maladie d’Alzheimer. La Fondation Médéric Alzheimer a financé l’achat de deux voitures (20 000€).
La Caisse régionale de l’assurance-maladie, le Conseil régional, le Fonds de modernisation de l’aide à domicile, la Mutualité française, la Caisse de retraite Organic Nord et la Fondation de France ont contribué au financement de cette initiative. Mais le service est très difficile à équilibrer financièrement, en raison des tarifs de nuit et des déplacements importants. Avec une surveillance des auxiliaires par télégestion. Grâce à l’APA, les usagers, eux, n’ont pas de difficultés à payer leurs prestations, le coût restant inférieur à celui d’une garde nuit classique. ASH Magazine, septembre-octobre 2005 
Soleil de minuit : une ou deux visites par nuit. 
La Sam Arepa, service d’aide à domicile du 15 ème arrondissement de Paris, a ouvert ce service en 1998 pour permettre aux personnes âgées en perte d’autonomie et vivant à domicile de passer des nuits plus sereines. Service de 19 h à 8 h du matin, sept jours sur sept. Coucher seul : 18,5 € ; coucher surveillance de nuit : 23 €. Dix-sept gardes à domicile travaillent pour le service et visitent soixante-cinq personnes. Décideurs en gérontologie , octobre 2005

Retour haut de page