21.1 milliards d’euros : c’est le budget 2013 de la CNSA (+3%),

consacrant 18.2 milliards aux établissements et services médico-sociaux (ESMS) pour personnes âgées et personnes handicapées. Les crédits supplémentaires doivent permettre de revaloriser les salaires des professionnels en poste dans les ESMS existants et de recruter pour accompagner les personnes âgées hébergées en établissement (147 millions d’euros pour la médicalisation des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes [EHPAD] en 2013 contre 140 millions en 2012). 248.5 M€ financeront l’ouverture de nouvelles places prévues dans le plan Solidarité grand âge, le plan Alzheimer et le programme pour un accompagnement adapté du handicap tout au long de la vie.

CNSA, 13 novembre 2012.

2 milliards d’euros : c’est le surcoût annuel dû au recours abusif à l’hospitalisation et au manque de coordination entre les modes de pris...

La coordination des professionnels sur un territoire permet de réduire de 24% à 36% le nombre des hospitalisations des seniors en urgence, selon un rapport du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) de juin 2011 et un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales de juillet 2011.

La Gazette Santé-social, novembre 2012. Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie. Assurance maladie et perte d’autonomie. 23 juin 2011. http://www.securite-sociale.fr/IMG/pdf/hcaam_rapport_assurance_maladie_perte_autonomie.pdf. Fouquet A et al. L'impact des modes d'organisation sur la prise en charge du grand âge. Inspection générale des affaires sociales, juillet 2011. www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/114000408/index.shtml.

33 740 dollars : c’est le coût moyen d’un déficit cognitif vasculaire (VCI-vascular cognitive impairment) en Espagne,

selon une étude menée par Ciro Ramos-Estebanez, neurologue à l’Université de Miami (Etats-Unis), auprès de cent vingt-deux personnes hospitalisées en Espagne (base de données des dépenses hospitalières de l’Institut espagnol de la santé). Les coûts sont plus élevés lorsque le déficit cognitif est consécutif à un accident vasculaire cérébral (AVC). Une démence vasculaire au stade avancé est un inducteur majeur des coûts.

Ramos-Estebanez C et al. Vascular cognitive impairment and dementia expenditures: 7-year inpatient cost description in community dwellers. Postgrad Med 2012 ; 124(5): 91-100. Septembre 2012. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23095429.

8 216 dollars par an (6 426 euros/an) : c’est le montant du reste à charge (out-of-pocket spending) au Royaume-Uni pour une personne atteinte de...

selon une étude menée par l’Université d’Essex et la Rand Corporation (étude Aging, Demographics, and Memory). L’écart provient essentiellement des dépenses d’hébergement en maison de retraite, plus élevées chez les personnes atteintes de démence.

Delavande A et al. Dementia and out-of-pocket spending on health care services. Alzheimers Dement, 13 novembre 2012. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23154049.

1 571 euros/mois : c’est le montant mensuel moyen d’une retraite pleine du régime général pour un homme né en 1942,

, contre 1 354 euros pour un homme né en 1924 (+16%). Chez les femmes, les montants respectifs sont de 1 088 euros et 1 088 euros (+27%).

Aubert P. Les écarts de niveaux de pension de retraite entre générations.  DREES. Montant des pensions de retraite et taux de remplacement. Dossiers solidarités santé 2012 ; 33 : 3-26.http://www.drees.sante.gouv.fr/IMG/pdf/dossier33.pdf(texte intégral).

Retour haut de page