39% : c’est la proportion de personnes âgées qui seraient capables de payer seules leur maison de retraite

(contre 43% en 2011), révèle le dixième baromètre FHF/Sofres « Les Français et le grand âge ». Un Français sur deux (47%) attend que la solidarité nationale finance les dépenses liées à la perte d’autonomie (contre 37% en 2009). 22% souhaitent une assurance individuelle obligatoire pour les personnes âgées de plus de cinquante ans. 87% des Français et 93% des aidants attendent que les pouvoirs publics plafonnent les prix des maisons de retraite. Frédéric Valletoux,président de la Fédération hospitalière de France (FHF), estime que « la situation actuelle n’est plus tenable. Les pouvoirs publics autorisent la création d’EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) privés à des tarifs inaccessibles pour les Français. Il faut stopper cette dérive et donner la priorité aux établissements qui accueillent tous les Français, quel que soit leur revenu ».

www.agevillagepro.com, 3 juin 2013.

9 à 10% : c’est la proportion de personnes âgées de plus de soixante-quinze ans victimes d’une dépendance iatrogène liée à l’hospitalis...

(pose inutile d’une sonde urinaire, toilette faite à une personne capable de se laver seule, couche mise à un patient qui n’est pas incontinent…). 18% des personnes âgées de plus de soixante-quinze ans hospitalisées ont une perte d’autonomie de 0.5 points sur l’échelle ADL (activités de base de la vie quotidienne). C’est ce que montre une étude française, menée par Christine Lafont et Sandrine Sourdet, du gérontopôle de Toulouse, auprès de cinq cents patients ayant séjourné plus de quarante-huit heures au CHU.

Lafont C et Sourdet S. Prévenir la dépendance acquise à l’hôpital chez le sujet âgé fragile. Communication orale, 1er Congrès francophone sur la fragilité, Toulouse, avril 2013.  La Lettre mensuelle de l’Année gérontologique, mai 2013.

12 500 : c’est le nombre de recrutements de jeunes en emplois d’avenir prévu dans le secteur des personnes âgées dans les établissements d

a annoncé Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’autonomie, ce qui correspond à 8% de l’objectif fixé par le gouvernement en matière d’emplois d’avenir. La ministre a signé quatre avenants aux conventions-cadre conclus entre la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et quatre organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) du secteur social et médico-social (Uniformation, Unifaf, OPCA-PL, ANFH). Ces conventions prévoient des actions de formation pré-qualifiantes ou qualifiantes et d’accompagnement personnalisé, sous forme de tutorat, pour les jeunes embauchés dans le cadre des emplois d’avenir. Ces accords sont financés à 20% par la CNSA et 80% par les OPCA, pour un montant total d’environ 30 millions d’euros (4 000 euros par jeune en emploi d’avenir). Les jeunes seront payés au SMIC financé par l’État à 75% pour les structures publiques et associatives et 30% pour les structures privées. Les OPCA et les collectivités locales pourront soutenir le financement de ces salaires.

Actualités sociales hebdomadaires, 31 mai 2013.

6.89 milliards d’euros : c’est le montant net des dépenses d’aide sociale des départements aux personnes âgées dépendantes en 2010,

selon une étude de la DREES (direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques). Entre 2001 et 2010, le nombre de mesures d’aide sociale des Conseils généraux à destination des personnes âgées dépendantes est passé de 370 000 à 1 350 000 environ, cette augmentation très importante étant principalement due à la création de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) en 2002 puis à sa montée en charge. Les recours et récupérations s’élèvent à 1.23 milliards d’euros en 2010.

Marquier R. Une décennie d’aide sociale des départements aux personnes âgées dépendantes (2001-2010). DREES. Dossiers Solidarité et santé 2013 ; 39. Avril 2013. www.drees.sante.gouv.fr/IMG/pdf/article39.pdf.

121 505 (9.7% des décès) : c’est le nombre de décès dont la cause principale est une maladie cérébro-vasculaire au Japon en 2012.

Le nombre de décès a atteint son maximum depuis la fin de la seconde guerre mondiale

Bulletin électronique de l’Ambassade de France au Japon, 14 juin 2013.  Japan Ministry of Health, Labour and Welfare. Annual Health, Labour and Welfare Report 2011-2012, 5 juin 2013. www.mhlw.go.jp/english/wp/wp-hw6/index.html.

Retour haut de page