103 : c’est le nombre d’essais cliniques sur la maladie d’Alzheimer en cours en France,

selon l’Observatoire national de la maladie d’Alzheimer.

France Alzheimer. Newsletter n°4, décembre 2012. http://recherche-4.francealzheimer.org.

72% des services à domicile déclarent intervenir auprès de personnes atteintes de troubles cognitifs jusqu’à la fin de vie,

selon l’enquête nationale sur les aides à domicile réalisée par la Fondation Médéric Alzheimer. Parmi ces services, 62 % disent avoir mis en place une formation spécifique à l’accompagnement de fin de vie pour leurs intervenants, et 54 % un soutien particulier pour les aider. Par ailleurs, pour cet accompagnement de fin de vie, les services s’appuient sur d’autres dispositifs, le plus souvent un service de soins infirmiers à domicile (selon 74% des services), un réseau gérontologique, un service d’hospitalisation à domicile et plus rarement un service d’action sociale (équipe médico-sociale, centre local d’information et de coordination gérontologique, maison pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer), ou un service de soins.

Fontaine D et al (coord.). Aide à domicile et maladie d’Alzheimer. Lettre de l’Observatoire des dispositifs de prise en charge et d’accompagnement de la maladie d’Alzheimer 2012 : 25.Décembre 2012. www.fondation-mederic-alzheimer.org/Nos-Travaux/La-Lettre-de-l-Observatoire/Numero-en-cours.

19% : c’est la proportion de personnes aidées à domicile atteintes de troubles cognitifs qui se trouvent sous curatelle ou tutelle,

selon une enquête de la Fondation Médéric Alzheimer sur l’aide à domicile. Cette proportion est inférieure à celle observée dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) où elle atteignait 34 % en 2009. Le représentant légal des personnes malades vivant à domicile est majoritairement une association (60% des cas). 63% des services ayant répondu à l’enquête déclarent que certaines personnes atteintes de troubles cognitifs devraient être sous curatelle ou tutelle, alors qu’elles ne le sont pas.

Fontaine D et al (coord.). Aide à domicile et maladie d’Alzheimer. Lettre de l’Observatoire des dispositifs de prise en charge et d’accompagnement de la maladie d’Alzheimer 2012 : 25.Décembre 2012. www.fondation-mederic-alzheimer.org/Nos-Travaux/La-Lettre-de-l-Observatoire/Numero-en-cours.

5 millions d’euros : c’est le montant réservé par UNIFAF, le fonds de financement de la formation professionnelle de la branche sanitaire, soc...

selon les termes d’une convention-cadre signée entre l'Union des fédérations et syndicats nationaux d'employeurs sans but lucratif du secteur sanitaire, médico-social et social (UNIFED) et le ministère du Travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

Actualités sociales hebdomadaires, 21 décembre 2012.

62% : c’est la proportion des personnes âgées de soixante-cinq ans et plus qui pensent que leur retraite ne sera « pas vraiment », voire « pa...

34% estiment avoir mal préparé ce cap, en n’ayant pas épargné davantage, commencé à épargner plus tôt ou mieux sécurisé leur épargne. 53% des retraités pensent que leur niveau de vie s’est « un peu » ou « nettement » dégradé dans le contexte de la crise financière. Deux tiers d’entre eux déclarent qu’ils n’ont « pas les moyens d’épargner ». Les autres estiment soit que leur capital leur suffit, soit qu’ils préfèrent profiter de leur argent, ou encore qu’épargner n’a plus d’intérêt étant donné leur âge.

Les Echos, 14 novembre 2012.

Retour haut de page