Quand faut-il s’arrêter de conduire ?

Le laboratoire de l’âge du Massachusetts Institute of Technology (MIT AgeLab) de Cambridge (Etats-Unis), en collaboration avec le Centre Alzheimer de l’Université de Boston et le soutien du groupe financier Hartford, a mené pendant deux ans une étude sur l’arrêt de la conduite automobile et ses conséquences. Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer conduisent en moyenne neuf mois de plus que raisonnable, selon leurs aidants, se plaçant en situation de danger. Il n’y a pas de façon simple de déterminer quand quelqu’un doit s’arrêter de conduire. Les décisions sont intensément personnelles, mais ont des implications publiques profondes, selon Joseph F. Coughlin, directeur d’AgeLab. Les chercheurs ont élaboré un kit de formation destiné aux groupes d’aidants, pour aider les familles à décider quand et comment limiter ou arrêter la conduite, et gérer la transition de conducteur à passager. L’Association Alzheimer des Etats-Unis et l’association américaine des ergothérapeutes (American occupational therapy association ) diffuseront ce kit de formation à leurs groupes. La version pour les familles est téléchargeable sur le site du groupe Hartford.
web.mit.edu , 1er novembre 2007. www.medicalnewstoday.com , 6 novembre 2007. At the crossroads: Family Conversations about Alzheimer’s Disease, Dementia & Driving, www.thehartford.com/alzheimers .

Retour haut de page