Une étude menée par Haley La Monica, du centre Cerveau et esprit de l’Université de Sydney (Australie), auprès de 221 personnes, âgées en moyenne de 67 ans et vues dans une clinique universitaire spécialisée dans les troubles de l’humeur et de la mémoire (mood and memory clinic), montre que 91% déclarent utiliser couramment un téléphone mobile et 86% un ordinateur. 93% ont un accès Internet à domicile. Si 90% utilisent les courriers électroniques, l’utilisation des médias sociaux est peu fréquente.

Parmi les interventions de promotion de la santé à distance (e-health) qui les intéresseraient, 83% choisiraient d’abord l’entraînement de la mémoire. Les préférences pour les autres interventions de e-santé dépendent du niveau d’éducation. Les personnes malades ayant un diplôme universitaire sont davantage intéressées par les interventions sur l’humeur, la socialisation, la mémoire et les exercices sur ordinateur.


LaMonica HM et al. Examining Internet and eHealth Practices and Preferences: Survey Study of Australian Older Adults With Subjective Memory Complaints, Mild Cognitive Impairment, or Dementia. J Med Internet Res 2017; 19(10): e358. Octobre 2017.
www.jmir.org/2017/10/e358/
 

Retour haut de page