© iStock/sturti

Depuis 2011 et ce tous les deux ans, l’Observatoire de la Fondation réalise une enquête nationale des dispositifs de prise en charge et d’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leurs aidants. L’objectif est de suivre sur le territoire la mise en œuvre des politiques publiques dans le champ de la maladie d’Alzheimer.

Le rapport d’étude 2003-2010 réalisé par l’Observatoire avait permis d’observer un fort accroissement des structures destinées à la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Le second (période 2011-2019) dont fait l’objet cette nouvelle lettre montre le déploiement des mesures initiées sous l’impulsion des plans Alzheimer et PMND comme la montée en puissance de certains dispositifs récemment mis en place (l’on peut citer les plateformes d’accompagnement et de répit) ou encore pour d’autres dispositifs l’atteinte des objectifs quantifiés par les plans.

La lettre présente les grandes tendances de cette offre qui s’est renforcée, diversifiée et adaptée mais également les points de vigilance qu’il convient de suivre. Le rapport détaillé dont elle est issue présente l’évolution de chaque dispositif de prise en charge des personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer et de leurs aidants de 2011 à 2019.

La participation des responsables des dispositifs à cette enquête a permis la publication de ces résultats et l’actualisation de l’annuaire des 14 500 dispositifs d’aide et d’hébergement.

Au-delà de certains progrès, les avancées obtenues doivent être maintenues. Il est également nécessaire d’apporter rapidement des réponses aux points de vigilance, nombreux, que sont les disparités territoriales, l’accès de plus en plus tardif au diagnostic, des critères d’admission qui se restreignent pour les personnes ayant une maladie d’Alzheimer, la prise en soin des malades jeunes, grands oubliés des dispositifs… Des réponses indispensables pour que la France soit à la hauteur des enjeux de santé publique liés au vieillissement -en particulier cognitif- de sa population.

Hélène Jacquemont, Présidente de la Fondation Médéric Alzheimer

Le recueil des données de cette enquête a eu lieu entre juin 2019 et février 2020, avant l’apparition de la pandémie liée au covid-19 et le premier confinement qui a démarré le 13 mars 2020. En conséquence, il n’y a pas de biais dans le remplissage des questionnaires. Au même titre que les vagues précédentes, l’enquête a été faite par e-mail et par voie postale.

Au total, sur les 14 500 structures enquêtées :

  • 74 % des centres mémoire ont répondu à l’enquête
  • 71 % des accueils de jour
  • 83 % des plateformes de répit
  • 79 % des structures d’aide aux aidants
  • 53 % des dispositifs MAIA
  • 57 % des établissements d’hébergement

Découvrez au sommaire

1. Renforcement, diversification et adaptation des dispositifs Alzheimer sous l’impulsion des plans nationaux p.3
2. Des points de vigilance à suivre p.8
3. Panorama des dispositifs p.12

Le point de vue du Professeur Joël Ankri p.6
Fiches d'identité des dispositifs p.13 à 19
Références bibliographiques p.20

 
Retour haut de page