Porteur du projet
L’association AMA Diem, Crolles (Isère)
Soutien au titre d’ « action exploratoire », 2013 Appel à projet « Maintenir l’autonomie et le lien social des personnes malades et de leur entourage », en partenariat avec la Fondation EDF, 2014
Problématique principale

La création de ce centre de ressources s’inscrit en complémentarité avec la création des maisons d’accueil et d’hébergement expérimentales (initiative phare de l’association).
Par ces actions, il s’agit pour AMA Diem de répondre à l’absence de réponses en termes d’aide, d’accueil et d’hébergement, spécifiquement adaptées aux besoins des malades jeunes du territoire. 
 

Réponse développée par l'équipe

Le centre propose une activité de soutien et d’accompagnement, qui, à l’échelle locale, se décline par :

  • une activité de soutien et de convivialité : constitution d’un groupe de malades jeunes et de proches pour leur proposer des moments conviviaux et d’échanges ; constitution d’un groupe de bénévoles formés notamment mobilisés dans le cadre des moments collectifs et pour des visites à domicile ; offre de conseil d’un psychologue.
  • une activité « formation » à la philosophie d’accompagnement que promeut AMA Diem (inspirée de celle initiée au Québec par Nicole Poirier à la maison Carpe Diem). Ces formations sont destinées aux bénévoles, mais sont ouvertes aux professionnels intervenant sur le territoire.

une activité de sensibilisation et information du « grand public » par l’organisation d’évènements publics.

Pour en savoir plus :

Bénéfice / Impact

Bénéfice / impact     En créant une dynamique locale forte, le centre de ressources a constitué une première étape avant que les maisons de Crolles n’ouvrent leurs portes et participe maintenant au développement du lien entre les habitants de ces maisons et la communauté locale.
L’activité de soutien rencontre un grand succès (nombre croissant de familles suivies, augmentation du nombre de rencontres proposées, renforcement de la fréquentation des rencontres proposées aux familles). Les temps collectifs permettent aux participants de mieux se connaitre et d’envisager plus sereinement une éventuelle entrée dans les maisons. Chaque fois, entre 15 et 25 personnes sont réunies (sur 40 familles environ, participant régulièrement aux activités).

Retour haut de page