Environnement simulé : un jeu vidéo pour sensibiliser à l’adaptation du domicile

En collaboration avec la société Deakin Software and Technology Innovation Laboratory, l’Association Alzheimer Australie du Victoria a fait modifier un logiciel de jeu vidéo en trois dimensions pour sensibiliser le grand public à l’importance de l’environnement de la personne vivant avec une démence, qui a des difficultés visuelles et d’orientation dans l’espace. L’application (Dementia-friendly Home), qui peut être chargée sur tablette tactile, donne des suggestions d’aménagement pièce par pièce. L’application a été lancée par Martin Foley, ministre de l’État australien du Victoria.

Alzheimer’s Disease International. Global Perspective, juin 2016.

www.alz.co.uk/sites/default/files/pdfs/Global-Perspectives-June-2016.pdf.

Environnement simulé : la réalité virtuelle pour sensibiliser à la maladie d’Alzheimer

« Grâce à la réalité virtuelle, il est maintenant possible de se mettre dans la peau d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer », écrit Natcho Anguelov sur le blog www.realitevirtuelle360.com.   Disponible gratuitement sur les lunettes de réalité virtuelle Google CardBoard adaptables sur un téléphone portable, le film « A Walk Through Dementia » (une marche à travers la démence) propose plusieurs scénarios inspirés de situations de la vie quotidienne : faire des achats dans un magasin, préparer une tasse de thé etc. Cette application, créée en partenariat avec le centre de recherche sur la démence de l’University College de Londres, est diffusée par l’association Alzheimer’s Research UK pour sensibiliser le public jeune à la maladie d’Alzheimer. Les voyageurs de la gare Saint-Pancras de Londres ont pu tester l’application.

À Stroud (Royaume-Uni), la maison de retraite Scarlet House a installé dans son unité Alzheimer un mur simulant une fenêtre de train, dans le cadre en bois des wagons de l’époque des trains à vapeur, sur lequel défile un paysage de la campagne verdoyante du Gloucestershire. Il s’agit en fait d’un écran géant devant lequel sont installés de confortables banquettes à deux places, ainsi qu’une table pour prendre le thé et consulter des revues sur les voyages en train de l’époque. En trompe-l’œil, au-dessus de la fenêtre, des valises sur le porte-bagages. Cette reconstitution de compartiment de train est utilisée pour des activités de réminiscence. Les résidents sont ravis. La chaîne télévisée BBC a diffusé un reportage sur le sujet dans les actualités. La société RemPods, qui commercialise cette installation (prix Business Awards 2014), s’est spécialisée dans le décor des murs des maisons de retraite.

Jeux sérieux : cognition motrice

Le groupe français Genious, qui a déjà réalisé depuis 2011 des jeux sérieux à visée thérapeutique, notamment dans le domaine des troubles de la marche et de l’équilibre (Toap Run), des activités physiques et cognitives pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (L’Aidant de la maire, X-Torp), de la formation des personnels de maison de retraite (EHPAD’Panic), poursuit sa démarche d'innovation avec le projet ReMinAry (Rehab Mind ImaginARY), lauréat du 21ème appel à projets du 20è appel à projets du fonds unique interministériel (FUI-Régions). Ce jeu se base sur l'utilisation de l'imagerie motrice, processus cognitif consistant en la représentation mentale d'une action sans production concomitante de mouvement. Cette approche repose ainsi sur une rééducation par l'imagination du mouvement chez des patients ne pouvant être mobilisés de façon intensive. « Cette démarche de réhabilitation intervient à tous les moments de la rééducation, y compris avant la prise en charge chez le patient immobilisé », explique Pierre Foulon, directeur du pôle Numérique, serious games et e-santé du groupe Genious.

Robot suiveur

Catarina Nunes, âgée de quinze ans, lycéenne à l’École européenne de Luxembourg, passionnée de robotique et d’informatique, a remporté la médaille de bronze aux Olympiades INESPO (International Environment and Sustainability Project) à Amsterdam, un concours international de science et d’innovation ouvert à des jeunes de treize à dix-huit ans. Ce concours a accueilli cette année cent-cinq participants de quarante-cinq pays. Catarina Nunes a construit et programmé un prototype de robot-compagnon capable de suivre les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, afin que leurs proches puissent les retrouver rapidement et que soient évitées des situations de mise en danger.

Retour haut de page