Une voix à travers les arts (1)

Pour Lindsay Getz, du magazine Aging Well, l’art et la musique peuvent donner une « voix » ou au moins promouvoir une forme de communication à des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer en les aidant à « débloquer» (unlock) leur mémoire. Elle cite plusieurs histoires similaires de personnes au stade sévère, apathiques, qui s’animent et participent en chantant, pour peu qu’on les sollicite avec des mélodies qui leur sont familières. L’équipe d’Eva Götell, de l’Institut Karolinska de Stockholm (Suède), rapporte également, sur un cas isolé, l’impact d’un aidant qui chante sur une personne atteinte de démence (Engström G et al). L’Université Mälardalen de Stockholm propose un site ressource sur ce thème (www.dementiacaresinging.com/publications.aspx). La personne malade se met à chanter avec l’aidant. Pour Kevin Kirkland, musicothérapeute accrédité et formateur en musicothérapie à l’Université Capilano de Vancouver (Canada), « la langue semble être une fonction relativement nouvelle du cerveau dans l’histoire humaine, alors que la musique est préverbale et pan-culturelle ».

Getz L. Unlocking memory : art and music serve as keys. Aging Well 2010; 3(3):12. (été 2010). www.agingwellmag.com/archive/082510p12.shtml. Engström G et al. The impact of singing in caring for  person with dementia : single case analysis of video recorded sessions. Music and Medicine, 27 octobre 2010. www.dementiacaresinging.com/publications.aspx.

Retour haut de page