Célébrités

Omar Sharif Jr est le petit-fils de l’acteur hollywoodien atteint de la maladie d’Alzheimer. Sur le blog de l’association Alzheimer américaine, il témoigne : « lors d’un dîner à Deauville, j’écoute mon grand-père raconter ses histoires pour la millième fois ; des moments passés avec Peter O’Toole dans le désert, sa romance avec Barbra Streisand et d’autres femmes célèbres, ses exploits aux cartes et sur les champs de courses. Mais cette nuit est différente. Les histoires sont terminées. Des détails précis, enchâssés habituellement dans le discours comme des joyaux précieux, sont manquants. Les personnages sont sans couleur et les anecdotes ne sont pas ancrées dans l’espace et le temps. Elles semblent flotter, déplacées et désordonnées. Des tentatives de plaisanterie ont été remplacées par un air évident d’anxiété et de frustration alors qu’il essaie de se souvenir. "Il est juste fatigué", me dis-je. "Il a trop voyagé. Ne t’en fais pas (pay it no mind)." Mais il se remet à raconter les mêmes histoires, apparemment sans se rendre compte qu’il vient de les finir. Quelque chose ne va pas. C’était le premier indice que mon grand-père avait la maladie d’Alzheimer. De nombreux signes ont suivi. C’est la quintessence de l’ironie : créer une vie pleine de souvenirs et de relations que l’on a chéris pour simplement les perdre. Un champion du monde de bridge, un acteur nommé aux Oscars, un homme capable de parler sept langues, avec un quotient intellectuel plus élevé que n’importe qui… Alzheimer ne choisit pas ses victimes. »

Retour haut de page