Le sujet âgé, ses proches et ses soignants, sous la direction de Philippe Guillaumat
Comment accompagner au mieux familles et patients, quand survient la dépendance psychique, avec ou sans maladie d’Alzheimer ? Des professionnels réfléchissent à cette problématique, sous la direction d’un psychiatre responsable d’un département de gérontopsychiatrie. Editions Eres, 11 rue des Alouettes, 31520 Ramonville
Prise en soin du patient Alzheimer en institution sous la direction de Geneviève Demoures et Denise Strubel. La prise en soin de personnes présentant une maladie d’Alzheimer et vivant en institution représente un acte complexe qui exige une équipe soignante compétente au plan technique et au plan relationnel dans une approche pluridisciplinaire. Cette démarche repose sur un diagnostic précis, des prescriptions adaptées, des stratégies de soin concernant la communication, l’optimisation des performances, la nutrition, les soins de fin de vie. Mais l’intégration des familles doit demeurer une préoccupation constante. C’est l’ensemble de ces questions qui est traité dans cet ouvrage. Institut Alzheimer, Masson éditeur, 239 pages, mars 2006.
Alzheimer, quelle prise en charge ? par Jean-Michel Dubernard et Cécile Gallez
Ce livre reprend les interventions présentées aux Premières rencontres parlementaires sur la santé mentale, au lendemain de la publication du rapport de l’Office Parlementaire d’Evaluation des Politiques de Santé (OPEPS) consacré à la maladie d’Alzheimer. Il aborde les grandes étapes de la prise en charge : le diagnostic, la prise en soin, le soutien de la personne malade et de sa famille et enfin les pistes thérapeutiques pour demain. Agora Europe. avril 2006
La maladie d’Alzheimer, Activités et vie sociale, par Jacques Selmès et Christian Derouesné. Un guide pratique conçu « pour aider l’aidant à favoriser la pratique des activités (par les malades), à les réaliser avec succès, à maintenir une vie sociale et à gérer des situations qui peuvent être difficiles, en particulier l’absence de motivations et le refus de participer ». Comme le soulignent les auteurs, « ces activités conservent les aptitudes physiques et/ou intellectuelles de la personne atteinte, évitent l’ennui, maintiennent le malade dans le réel et son estime personnelle, préviennent l’isolement, diminuent la dépendance ». Editions John Libbey Eurotext, Paris, mars 2006
Cent réponses aux questions des personnes âgées et de leur entourage, par Paulette Guinchard-Kunstler et Marie-Thérèse Renaud. L’ouvrage présente nombre d’expériences, menées sur un plan humain (communication, écoute, tendresse), qui ont « réveillé » des personnes âgées qui semblaient « éteintes ». Comment déceler la souffrance silencieuse ? Comment approcher des vieillards déments ? Peut-on apprivoiser la perspective de la mort ? Editions de l’Atelier, Paris, février 2006
Prévenir. Alzheimer, cancers, infarctus et vivre en forme, par Philippe Presles et Catherine Solano. Quelques conseils : faire des exercices physiques (une heure et demi de marche par semaine) et intellectuels ; éviter l’alcool, surtout si l’on est porteur d’un gène qui fabrique l’ApoE4 ; rester mince ; privilégier la consommation de fruits, de légumes et de poisson. Editions Robert Laffont, Paris, 2006

Retour haut de page