La fiction littéraire comme support de formation

« La démence et ses effets indésirables laissent souvent les personnes incapables de raconter leurs histoires ou leurs expériences », rappellentMeredith Kazer,doyenne de l’Université de Fairfield(Connecticut, Etats-Unis) et Karen Osborn, professeur assistant au collège Mount Holyoke à Hadley (Massachusetts).  La simple observation clinique ne permet pas de comprendre totalement ce que vivre avec une démence signifie. La fiction littéraire donne aux auteurs la liberté d’écrire tant sur les personnes malades que sur les aspects cliniques de la maladie, ce qui permet de mieux comprendre l’expérience des personnes et de leurs familles et d’illustrer leurs besoins. Les deux chercheurs proposent une analyse de huit œuvres littéraires qu’elles utilisent pour former des infirmières.

Kaser MW et Osborne. If They Were Real: Lessons Learned from Literary Characters With Dementia. J Gerontol Nurs, 2015. www.healio.com/nursing/journals/jgn/%7Bd0c03611-3fcd-4cb6-9cd6-72dd8070fad3%7D/if-they-were-real-lessons-learned-from-literary-characters-with-dementia.

Madame Cerise et le trésor des pies voleuses, de Sandra Poirot-Chérif (1)

« Madame Cerise, elle était bien embêtée. Elle savait déjà que, quand elle raconterait à Monsieur Cerise qu’une pie voleuse avait volé la clé de la voiture, il ne la croirait pas. […] Alors Madame Cerise restait là. Elle regardait la voiture. Et les oiseaux dans l’arbre. » Hélène Dargagnon, professeur de lettres modernes en collège à Cherbourg, a découvert la littérature jeunesse, ses plaisirs et ses bienfaits grâce à ses élèves. Aussi s’attache-t-elle, depuis dix ans, à leur rendre la pareille et à stimuler leur inventivité, à cultiver leur sensibilité ainsi que leur spontanéité, à établir un lien avec l’autre au travers de la lecture. Dans sa chronique sur Ricochets jeunes, elle évoque ainsi le livre de Sandra Poirot-Chérif : « il arrive en effet, de plus en plus souvent, qu’Edmée égare un objet ou qu’elle se perde dans ses pensées. Les tentatives d’explications, que la vieille dame apporte alors à son mari pour expliquer ces "égarements" » en tous genres, semblent bien fantaisistes et totalement dépourvues de logique. C’est comme si Madame Cerise redevenait la jeune fille qu’elle était à neuf ans et appréhendait le présent à l’aune du passé, en le faisant passer au travers du filtre des pensées, sensations ou réactions qu’elle avait pu avoir petite. Cet album évoque avec sensibilité, légèreté la maladie d’Alzheimer et évoque avec tendresse et force respect les personnes touchées par cette maladie. Le jeune lecteur entre, en effet, non seulement dans le quotidien et l’intimité d’un couple de personnes âgées, mais également dans leurs pensées. Tantôt il s’identifiera à Madame Cerise et fera l’expérience des troubles de la mémoire qui l’affectent. Tantôt il se mettra à la place de Monsieur Cerise, qui n’a de cesse de protéger cette épouse qu’il aime éperdument et manifeste à son égard une patience d’ange pour que cette dernière reprenne pied dans la réalité et n’oublie pas ses proches. Le jeune lecteur ressortira nécessairement ému par cette histoire et les illustrations de Sandra Poirot-Cherif, lesquelles transmettent, avec délicatesse et poésie, un message sincère d’altruisme et d’espoir. »

Poirot-Chérif S. Madame Cerise et le trésor des pies voleuses. Voisins-le-Bretonneux : Rue du Monde. Septembre 2014. Album à partir de 5 ans. ISBN : 978-2-3550-4330-7. www.ruedumonde.fr/images/stories/PDF/ruedumonde_2015.pdf, 18 juin 2015.www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/52643-madame-cerise-et-le-tresor, 18 juin 2015.

Madame Cerise et le trésor des pies voleuses, de Sandra Poirot-Chérif (2)

Dix-sept enfants de la classe de grande section maternelle de l'école Clément Ader deBlagnac (Haute-Garonne) ont rencontré les personnes accueillies à la halte-répit Alzheimer, une structure ouverte par le Rotary Club. Les écoliers ont travaillé toute l’année scolaire à partir de l’ouvrage pour enfants Madame Cerise et le trésor des pies voleuses. Corinne Aparicio, l’institutrice, témoigne : « les enfants se sont saisis de cette histoire et ont ainsi pu développer une approche des confusions de la mémoire. Ils ont élaboré un support pour cette rencontre constitué par une robe en carton, dans laquelle s'ouvrent des portes ou fenêtres renfermant autant de photos évoquant des souvenirs». « La robe de Jacqueline évoque ainsi ses grands-parents, alors que Jeanne inventorie pour sa part des lieux familiers de la ville de Perpignan », explique Aurélie Sanchez, psychologue de la halte-répit. Les personnes âgées ont mis en avant des anecdotes ou souvenirs présents dans leur vie actuelle. La mise en commun des réalisations a donné lieu à de beaux échanges, chacun expliquant aux autres la signification des représentations. « Les écoliers ont travaillé chacun sur un thème donné, de leur lieu d'habitation à ce qu'ils aiment manger, leur animal favori, définissant ainsi ce qui les caractérise », poursuit l'enseignante, pour alimenter les souvenirs des personnes âgées et conforter chacun dans son identité.

Alzheimer, ma mère et moi, de Chantal Bauwens

« De nombreux ouvrages parlent d'Alzheimer en abordant le point de vue clinique. Chantal Bauwens elle, parle de la maladie vue du côté du valide, de l'enfant qui devient le parent, de l'aidant malgré lui. De celui ou celle qui débarque sur une planète inconnue dont les habitants ont des comportements très étranges et un langage différent », écrit l’éditeur belge Pixl (Editions Jourdan), pour qui le titre évoque un « étrange ménage à trois ». « Tout le talent de l'auteur est là. Avec une écriture vive, ironique, drôle et tendre à la fois, elle raconte son expérience de la découverte de la maladie de sa mère jusqu'à sa fin, et de leur quotidien surréaliste. Cette histoire n'est ni misérable, ni déprimante. Elle est au contraire une tranche de vie, pleine de vie. »

Bauwens C. Alzheimer, ma mère et moi. Waterloo : Éditions Jourdan. 192 p. 978-2-9307-5735-3. www.editionsjourdan.com/fichelivre.php?livre=292. www.senioractu.com, 16 juin 2015.

Retour haut de page