Un autre présent, de Hakob Melkonian

Le réalisateur d’origine arménienne Hakob Melkonian a posé sa caméra durant plus d’une année à l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) des Cinq sens de Limoges. « Sans pathos, sans angélisme, le film nous montre comment leur mémoire s'étiole petit à petit. Mais aussi comment la relation, la communication reste possible, réelle, étrange, différente, mais présente jusqu'au bout. On sent que le plaisir guide la vie quotidienne dans les unités de vie de cet EHPAD », écrit Annie de Vivie, d’Agevillage, avec des « professionnels qui soutiennent, accompagnent et attestent de cette vie bien présente jusqu'au bout. Un maître mot : l'entraide. Et le sourire. » L'absence des proches est ce qui a le plus choqué le réalisateur, qui explique : « Les résidents sentent qu'ils ont une famille. C'est compliqué certes, mais on ne doit pas les abandonner ».Pour Annie de Vivie, « il ne faut pas avoir peur d'eux ! Le film nous lance un message : Passez la porte, laissez-vous surprendre. "C'est le monde extérieur qui nous enferme dans leurs pensées" analyse une résidente. Le film témoigne ainsi des efforts des professionnels pour valoriser les résidents, les rendre visibles aux yeux de tous. »

Retour haut de page