Alzheimer, d’Ahmad Reza Motamedi

Le réalisateur iranien Ahmad Reza Motamedi a reçu le prix du meilleur scénario au festival international Asie-Pacifique de Macao (Chine) pour son film Alzheimer, qui met en scène une femme qui ne se souvient pas de la mort de son mari dans un accident vingt ans auparavant. Le film avait déjà été primé au festival international de Taormine (Italie). En toile de fond, la dynamique familiale dans une société iranienne patriarcale où ce que croit une femme vaut moins que ce que croient son frère ou son beau-frère.

Flying Lessons, de Derek Magyar

Sophie Conway, vingt-cinq ans, revient dans la petite ville qu’elle a toujours voulu oublier. Elle y retrouve des amis et des amoureux qu’elle a abandonnés, une relation embrouillée avec sa mère, et Harry Pleasant, un vieux monsieur atteint de la maladie Alzheimer qui, d’une façon totalement différente, partage le combat de Sophie pour la mémoire. 

Amour, de Michael Heineke

Le film du réalisateur autrichien Michael Heineke, tourné en français (Films du Losange), qui évoque l’amour unissant un couple d’octogénaires (Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant) confrontés à un accident vasculaire cérébral, a remporté le prix Golden Globes 2013 du meilleur film étranger. Les Golden Globe Awards récompensent les meilleurs films, les meilleures œuvres de fiction télévisuelles et les meilleurs professionnels du cinéma et de la télévision. Le film concourt également pour les Oscars, dans cinq catégories : meilleur film étranger, meilleur scénario, meilleure actrice, meilleure photographie et meilleur réalisateur.

AFP, 14 janvier 2013.

Retour haut de page