« Alzheimer, même pas peur »

« En avant le diagnostic ! Depuis que Papi André est venu s’installer à la maison, il s’en passe de drôles de choses ! Avant, il était cuisinier et on s’est toujours régalé de ses bons petits plats. Mais maintenant, il laisse tout brûler, même des bêtes pâtes au gratin. Et même que parfois, il s’énerve pour un rien. Nous, on ne comprend pas toujours très bien et on dirait que ça rend Maman triste… Alors, il faut vite trouver la réponse à une question super importante : comment nous pouvons aider notre Papi ? ». C’est le onzième épisode d’AlzJunior, une bande dessinée mensuelle interactive mise en ligne par l’association LECMA-Vaincre Alzheimer (anciennement Ligue européenne contre la maladie d’Alzheimer), mettant en scène une famille avec deux enfants, hébergeant sous son toit le grand-père André atteint de la maladie d’Alzheimer : « Jade est une petite fille pleine de vie. Elle s’occupe avec son frère Léo de leur grand-père André, malade d’Alzheimer. Ce n’est pas toujours facile, mais ensemble, on s’en sort toujours. Leo est le frère de Jade. Comme elle, il voit bien que Papi André est parfois un peu bizarre. Parfois, ça l’amuse, et parfois ça l’inquiète, mais dans tous les cas, il est là pour veiller sur son grand-père. Martine, c’est la maman de Leo et Jade, et la fille d’André. Elle s’inquiète beaucoup pour son papa, et ça la rend triste quand parfois il ne la reconnaît pas. Mais heureusement, elle sait ce qu’il faut faire face à la maladie d’Alzheimer. Tao est le papa de Leo et Jade. Comme toute la famille, il fait très attention à André et il aide Martine du mieux qu’il peut, surtout quand elle n’a pas le moral. Et il sait aussi qu’il peut compter sur ses enfants pour assurer ! Orus, c’est le bon gros toutou de la famille. Même s’il fait parfois des bêtises, il est très intelligent et il ne lui manque que la parole. Et lui aussi, à sa manière, il aide Papi André ! » Chaque mois, un article clarifie un thème spécifique. Un spécialiste répond aux questions des plus jeunes en des termes adaptés. « Développé pour les enfants de six à douze ans, AlzJunior a pour ambition de donner de l’information sur la maladie d’Alzheimer de manière informelle aux enfants », écrit l’association. « À travers les jeux que nous proposons, les enfants pourront jouer seuls ou se voir proposer des activités adaptées à faire avec leurs grands-parents atteints de la maladie d’Alzheimer. Le lien intergénérationnel est en effet primordial pour éviter toute forme de stigmatisation de la maladie. N’oublions pas que ces activités n’ont de sens que si enfants et grands-parents en profitent et le font dans de bonnes conditions.» Les enseignants sont invités à utiliser ce site dans le cadre d’activités pédagogiques.

Retour haut de page