Et si nous en parlions….ou comment vivre en ayant la maladie d’Alzheimer, publié par l’association France Alzheimer sous l’égide du ministère de la Santé et des solidarités. 
Ce guide de vingt-sept pages s’adresse aux personnes malades. Il apporte des informations pratiques pour expliquer la situation vécue par la personne malade, donne des conseils pour en parler avec son médecin, organiser le présent, préparer l’avenir. « Il est important que vous deveniez acteur de votre maladie et que votre entourage vous soutienne dans ce rôle ».
France Alzheimer et maladies apparentées, Union nationale des associations Alzheimer, Paris, 2006
Le livre vert de la maladie d’Alzheimer – Etat des lieux et perspectives. 
Le livre vert de la maladie d’Alzheimer édité par l’association France Alzheimer fait un inventaire de l’état actuel des connaissances sur la recherche médicale et présente les perspectives dans ce domaine. Les auteurs insistent particulièrement sur la nécessité de disposer de banques de tissus, de marqueurs biologiques, d’augmenter les centres de neuro-imagerie. Mais ce document se limite exclusivement à la recherche médicale sans aborder les autres thématiques complémentaires liées aux sciences humaines.Association France Alzheimer, Paris
Le nouveau fonctionnement des EHPAD. Droit et pratiques institutionnels en gérontologie, par G.Brami
Cet ouvrage étudie tous les aspects juridiques et institutionnels de la réforme de 1999. Il cerne également les enjeux gérontologiques auxquels seront confrontés les établissements dans les années à venir et les réponses précises qui devront être apportées. Les Etudes hospitalières, Bordeaux, 2006
Développer la coordination gérontologique. Stratégies, dispositifs et pratiques, par Jean-Jacques Amyot, avec la collaboration d’Yves Marecaux
L’ouvrage revisite l’histoire de la coordination gérontologique. La réflexion se poursuit avec un état des lieux des différentes réponses stratégiques mises en œuvre : CLIC, médecins coordonnateurs, réseaux… L’auteur présente quelques modèles et théories nécessaires à la compréhension du comportement des acteurs, ainsi que des risques de dysfontionnement. Cet ouvrage s’adresse à tous les professionnels de l’action gérontologique qui souhaitent développer des partenariats.
Editions Dunod, Paris, 2006
L’accueil familial des adultes
Ce supplément au numéro du 2 juin des Actualités sociales hebdomadaires traite successivement de l’accueil familial social et de l’accueil familial thérapeutique. Dans le cadre du premier, des particuliers prennent en charge à leur domicile, à titre onéreux, sous la responsabilité des conseils généraux, des personnes âgées ou handicapées adultes qui sont leurs employeurs. Dans le cadre du second, qui concerne des personnes souffrant de troubles mentaux, les familles d’accueil sont salariées et encadrées par un établissement ou un service de soins. Dans les deux cas, la revue étudie la procédure d’agrément, le contrat d’accueil, le statut et les obligations de l’accueillant, sa rémunération, sa couverture sociale. 
Une dernière partie de ce numéro spécial traite de l’accueil temporaire des personnes handicapées et des personnes âgées. Avec 11 places en moyenne par département et 44 places créées annuellement sur le plan national, cette formule reste aujourd’hui ultra-minoritaire, mais offre sans doute d’intéressantes perspectives d’avenir. Elle s’adresse aux personnes âgées dont le maintien à domicile est momentanément compromis du fait d’une situation de crise : isolement, absence des aidants, départ en vacances de la famille. Elle peut aussi s’utiliser comme premier essai de vie en collectivité avant l’entrée en établissement, ou servir de transition avant le retour à domicile après une hospitalisation. Pour l’entourage, l’accueil familial vise avant tout à lui offrir des périodes de répit. Certaines petites structures (12 accueillis au maximum) pratiquent l’accueil temporaire à titre exclusif. Mais, en général, il s’agit plutôt d’établissements ou services qui accueillent des personnes âgées et qui réservent un certain nombre de places à l’accueil temporaire. Les personnels doivent alors recevoir une formation spécifique. Le financement est assuré par dotation globale dans les établissements exclusivement consacrés à ce type d’activité et par forfait global dans ceux qui n’ont que quelques lits dédiés.
Actualités sociales hebdomadaires, supplément au numéro du 2 juin 2006
Architecture et Gérontologie, par Colette Eynard et Didier Salon
On vit dans une maison de retraite, mais peut-on l’habiter ? C’est la question que posent les auteurs de ce livre, en s’appuyant sur leur expérience commune dans le domaine de la restructuration et de la création d’établissements.
L’Harmattan, Paris, avril 2006
Le combat ordinaire, tome 3, Ce qui est précieux, par Manu Larcenet
Le héros, Marco, encore sous le coup du suicide de son père, atteint de la maladie d’Alzheimer, prépare la publication d’un livre de ses photos. Mais rien ne se passe comme prévu : son livre foire, sa petite amie veut un enfant, et l’image qu’il avait de son père était fausse… Dargaud, Paris, 2006
Fin de vie : entre volonté et éthique, par C.Germain, L.Ostalaza et O.Jardé
J.Cl.Gansewitch éditeur, Paris, 2006
Le sujet âgé, ses proches et ses soignants, par Ph.Guillaumot
Erès, Ramonville Saint-Agne, 2006
L’éthique au cœur des soins, Un itinéraire philosophique, par E.Hirsch
Entretiens avec Catherine Pont-Hubert
Vuibert-Espace Ethique, Paris, 2006
Une vie en plus. La longévité : pour quoi faire ?, par J de Rosnay, JL Servan-Schreiber, JL de Closets et D Simonnet
Seuil, Paris, 2006
Vous avez dit Alzheimer ?, par H.Amoroso
Editions Gilletta, Nice Matin, 2006
Souffrance spirituelle du patient en fin de vie. La question du sens, par B.Echard
Eres, Ramonville Sainte Anne, 2006
Aider nos parents âgés
Institut national de la consommation, Paris, 2006

Retour haut de page