Comment adapter les politiques publiques à l’évolution des besoins sociaux ?

Le Centre d’analyses stratégiques (CAS), dépendant du Premier ministre, publie son Panorama 2013 sous la forme de « cinq cents propositions, innovations et curiosités sociales venues de l’étranger » : la veille permet d’identifier des projets originaux en matière de politique sociale.  Le CAS rassemble l’évolution des besoins sociaux en quatre catégories principales : le vieillissement de la population, les transformations des structures familiales, les préoccupations liées à l’amélioration de la qualité du cadre de vie, la lutte contre l’exclusion sociale et la précarité. Comment rendre les politiques publiques plus efficaces et effectives ? Dans un contexte budgétaire souvent contraint, les États cherchent les leviers d’action les plus adéquats pour remplir leurs missions. Tous semblent explorer trois grandes voies de rationalisation de l’action publique et de l’amélioration des services. Tout d’abord, de très nombreux pays misent de plus en plus sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Deux secteurs font en l’occurrence l’objet d’attentions particulières, ceux de la santé et de l’éducation. En outre, la participation des citoyens est encouragée de façon croissante. Il s’agit notamment de les associer à l’élaboration des politiques et aux prises de décisions, à l’échelle locale comme nationale, mais aussi d’encourager leur implication dans la vie de la collectivité. Enfin, les autorités consolident leurs politiques de lutte contre les fraudes, les abus et la criminalité, afin de renforcer la sécurité et la qualité du service rendu.

Centre d’analyse stratégique. Panorama Questions sociales 2013. 500 propositions, innovations et curiosités sociales venues de l’étranger. Bilan 2012. Janvier 2013. www.strategie.gouv.fr/system/files/2012-01-14-_panoramadqs_bilan_2012_ok.pdf.

Adaptation de la société au vieillissement : les pistes du rapport Broussy

Le rapport commandé par Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’autonomie, à Luc Broussy, conseiller général du Val-d’Oise, expert du vieillissement au Parti socialiste et directeur du groupe EHPA Presse, a été remis à la ministre et sera rendu public ultérieurement. Selon Agevillage, les recommandations sont axées sur l’adaptation de l’habitat. Pour accélérer et financer cette adaptation, plusieurs pistes sont avancées : clarification des aides, guichet unique (regroupant les structures liées à l’habitat, à l’urbanisme, à la voirie, à la formation des professionnels de l’habitat), prêts à taux préférentiels, encouragement fiscaux pour les enfants qui aideraient leurs parents à adapter leur logement. Les gérontechnologies, quant à elles, souffrent d’un déficit de connaissance, de réseau de distribution, de labellisation et de formation. La question de la conduite automobile est posée : faut-il identifier les voitures conduites par des personnes âgées ?

www.agevillagepro.com, 4 février 2013.

Avancée en âge : quelle recherche ? (1)

Jean-Pierre Aquino, président du comité Avancée en âge (installé par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé, et Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’autonomie) évoque deux sujets actuellement au centre des débats : la sémantique et la citoyenneté. Ces sujets « renvoient à la question des représentations des personnes âgées dans notre société, réflexion essentielle dans le contexte de l’avancée en âge. La promotion d’une recherche pluridisciplinaire est un objectif prioritaire. Ses efforts doivent porter sur le rapprochement de deux mondes trop souvent distants : celui porté par les sciences médicales et celui porté par les sciences humaines et sociales. Le croisement des disciplines, les interfaces qui en résultent sont source d’un enrichissement qu’il faut savoir saisir. Mais c’est un exercice difficile, insuffisamment développé en France, qui mérite une réflexion et des actions adaptées ».   Jean-Pierre Aquino souligne « l’intérêt du croisement réalisé entre les travaux du gérontopôle de Toulouse et les observatoires des risques de fragilité mis en place par les CARSAT (Caisses d'assurance retraite et de la santé au travail). Une fiche action sera consacrée à la recherche ainsi qu’aux réseaux et recherches actions menées en Europe ». Quelle recherche pour demain ? Jean-Pierre Aquino précise : « Il faut encourager des travaux scientifiques et universitaires faisant référence à des groupes d’âge plus conformes aux réalités, approfondir la connaissance des déterminants de la perte d’autonomie par une meilleure compréhension des liens entre maladie, fragilité et dépendance. Enfin, il convient de faciliter le travail des chercheurs en repérant les sujets non explorés pour qu’ils soient pris en compte et en contribuant à la valorisation de leurs travaux.  Mais la recherche doit aussi jouer un rôle dans l’évaluation des actions conduites et permettre d’apporter une contribution efficace à la réduction des inégalités territoriales et sociales en santé : connaitre, expérimenter et évaluer ».

Caisse nationale d’assurance vieillesse. Newsletter Recherche sur le vieillissement. www.annuaire-secu.com/pdf/Newsletter-recherche-vieillissement-cnav-5-janvier2013.pdf, Janvier 2013.

Avancée en âge : quelle recherche ? (2)

« La production de nouvelles connaissances est nécessaire pour alimenter la réflexion des responsables chargés des politiques – sociale, santé, logement – impactées par le vieillissement.  La recherche en sciences humaines et sociales est aussi utile aux politiques que celle des sciences du vivant au monde médical. Les décisions sur l’emploi, les retraites, la perte d’autonomie sont toujours instruites à partir de chiffres mais elles concerneront des hommes et des femmes.  Cette recherche se doit d’être transformée en messages neutres et clairs pour être accessible et donc utile », écrit l’unité de recherche sur le vieillissement de la Caisse nationale d’assurance vieillesse, qui travaille à une cartographie recherche en sciences humaines et sociales dans ce champ, devant « faire apparaitre les nombreuses zones d’ombre dont les chercheurs doivent s’emparer ».

« Les problématiques du vieillissement ont jusqu’à présent été peu étudiées dans les pays du Sud, essentiellement caractérisés par la jeunesse de leur population. Dans le cadre du Laboratoire d’excellence iPOPs (individus, populations, sociétés), l’Institut national d’études démographiques (INED) a créé un nouveau réseau thématique international sur le vieillissement, dont la réflexion s’articule autour de cinq thématiques étroitement reliées : santé, autonomie, et dépendance, couple et famille, qualité de vie, ressources et logement, protection sociale et politiques publiques, inégalités sociales, de genre ou entre générations. Deux axes méthodologiques sont privilégiés : analyse des parcours de vie et méthode comparative à une échelle internationale.

Maintien à domicile : quel urbanisme ?

Delphine Chauffaut, chef du département Questions sociales du Centre d’analyse stratégique (CAS, placé auprès du Premier ministre), constate que « le maintien à domicile des personnes âgées nécessite, en plus d’un logement adapté, un espace urbain favorable. Ainsi, alors que les initiatives municipales sont nombreuses au niveau international, notamment dans le cadre du programme de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) « Villes amies des aînés », l’étude des bonnes pratiques en France et à l’international permet d’identifier les principales caractéristiques d’une ville adaptée à une population vieillissante.  C’est idéalement une ville dense, qui réalise de multiples « micro-adaptations » pour assurer une libre circulation des usagers, qui incite ses aînés à être actifs, à rester en bonne santé et à participer aux projets de transformation des villes. Rejoignant les principaux enjeux de la ville durable (dont la lutte contre l’étalement urbain), cette ville améliore le bien-être de tous ». 

Chauffaut D. Notes et études sur le vieillissement : bilan et perspectives. Newsletter Recherche sur le vieillissement, Janvier 2013. www.annuaire-secu.com/pdf/Newsletter-recherche-vieillissement-cnav-5-janvier2013.pdf.

Retour haut de page