Plans Alzheimer : Macao

Le gouvernement de Macao (territoire autonome, région administrative spéciale de la République populaire de Chine, région la plus densément peuplée du monde : 625 000 habitants sur 30 km2) est devenu le vingt-septième gouvernement à adopter une politique sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées.  Le plan prévoit la coordination des services de santé et des services sociaux pour les personnes malades et leurs aidants, ainsi qu’un programme-cadre de dix ans pour établir une « ville amie de la démence ».

Alzheimer’s Disease International. Monthly Update. Octobre 2016.

Plans Alzheimer : Danemark

Sophie Løhde, ministre danoise de la Santé et des Personnes âgées, a lancé un nouveau plan d’action sur la démence à l’horizon 2025. Doté d’un budget de 470 millions de couronnes danoises (63 millions d’euros), il affiche trois objectifs : 1/ faire du Danemark un « pays amis de la démence », afin que « les personnes malades et leurs aidants vivent une vie sûre et dans la dignité » ; 2/ développer des programmes de traitement, d’aide et de soins centrés sur la personne, fondé sur les besoins et les valeurs de chaque individu, et mettant en avant la prévention et l’intervention précoce ; 3/ apporter du soutien et encourager l’implication active des membres de la famille et des aidants. Il s’agit aussi d’augmenter le taux de diagnostic, le nombre de dispositifs et la réduction des antipsychotiques. Alzheimerforeningen, l’association Alzheimer danoise, a activement participé à l’élaboration du plan.

www.alzheimer-europe.org/News/Policy-watch/Monday-26-September-2016-Denmark-launches-new-national-action-plan-on-dementia, 26 septembre 2016. Sundheds-Ædreministeriet. trygt og værdigt liv med demens. Oplæg til den nationale demenshandligsplan 2025. www.sum.dk/Aktuelt/Publikationer/Demenshandlingsplan-sept-2016.aspx(texte intégral en danois).

Élection présidentielle américaine

Différents groupes de pression se sont mobilisés pour faire entendre leur cause dans le débat politique entourant la campagne de l’élection présidentielle américaine. L’Association Alzheimer américaine n’est pas en reste. Elle a demandé aux internautes d’apporter leur soutien en soutenant la question suivante, parmi quinze mille autres questions : « quel serait votre plan pour répondre à la grande crise de santé publique : la maladie d’Alzheimer ? » Avec plus de trente-cinq mille votes, la question s’est classée dans les dix premières questions à poser aux candidats.

Alzheimer’s Association, 10 octobre 2016.

Japon : les personnes atteintes de troubles cognitifs et la conduite automobile.

La Chambre des Représentants du Japon a adopté, au mois de juin 2015, un texte de loi fixant des modalités spécifiques en matière de conduite automobile pour les personnes âgées de soixante-quinze ans et plus ; primitivement prévue en juin 2017, l’entrée en vigueur de cette loi vient d’être avancée au mois de mars 2017. Avec cette loi, il sera désormais obligatoire pour les personnes de cet âge qui auront commis l’une des dix-huit infractions répertoriées par ce texte, de passer un test portant sur leurs fonctions cognitives. Si ce test, organisé par la police, permet d’établir des défaillances cognitives chez une personne, celle-ci devra subir un examen médical. Si, à l’issue de cet examen, il est confirmé que la personne souffre de troubles cognitifs, son permis de conduire sera soit confisqué, soit définitivement annulé, selon la gravité des troubles diagnostiqués. Aujourd’hui, un tel test est déjà obligatoire pour toutes les personnes âgées de soixante-quinze ans et plus, à l’occasion du renouvellement triennal de leur permis de conduire (Au Japon, il est obligatoire de faire renouveler son permis de conduire tous les trois ans). Si le test fait apparaître des troubles cognitifs chez une personne mais qu’elle n’a commis aucune infraction routière au cours des douze mois précédant le renouvellement, celui-ci lui sera accordé sans examen médical complémentaire. Désormais, avec cette nouvelle loi, dès lors que le test permettra d’établir des troubles cognitifs chez une personne, elle sera dans l’obligation de fournir un certificat médical infirmant tout trouble cognitif pour continuer à conduire.

Note de synthèse établie par Kyoko Siegel à partir d’articles en japonais publiés sur www.jiji.com, http://info.ninchisho.net, www.asahishimbum, 3 octobre 2016.

Tunisie : plan national Alzheimer

Le ministère de la Santé tunisien a lancé un plan national de lutte contre la maladie d’Alzheimer. Les axes-clés sont la facilitation du diagnostic précoce, l’amélioration de la prise en charge, le développement de la formation des professionnels, le renforcement de la recherche clinique, le suivi épidémiologique de la maladie et l’accompagnement des malades et de leurs familles. Le ministère s’est engagé notamment à faciliter le diagnostic. L’association Alzheimer Tunisie a présenté une émission dédiée à la maladie d’Alzheimer sur la première chaîne de télévision. Sur Saraha FM, le gériatre Ihab Gheriany a expliqué les symptômes de la maladie.

Retour haut de page