Etats-Unis : plan Alzheimer

La loi sur le projet national Alzheimer (National Alzheimer’s Project Act) a été signée le 4 janvier 2011 par le président Obama. Cette loi oblige le gouvernement fédéral à créer un Plan national Alzheimer. L’Association Alzheimer veut faire entendre la voix et l’expérience des familles pour que « le gouvernement fédéral comprenne les défis auxquels elles sont confrontées au quotidien ». L’association recueille les témoignages et les idées, qui seront présentées sous forme de rapport à la secrétaire de la Santé et des services à la personne, Kathleen Sebelius. Le président Obama adresse à cette occasion un message aux familles pour les encourager à participer à cette remontée d’information et rappeler les grandes lignes de sa politique : « vous représentez les premières lignes dans la bataille contre la maladie d’Alzheimer », déclare-t-il. Le projet pourra-t-il se développer dans le contexte économique que traverse le pays ?

Liban : campagne nationale de sensibilisation

Wael Abou Faour, ministre libanais des Affaires sociales, a lancé la campagne nationale de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, avec le slogan « Ils ont perdu leurs souvenirs, mais pas leurs proches ».

www.iloubnan.info, 27 juillet 2011.

Asie : la reconnaissance de la démence

La Chine vieillit rapidement. L’espérance de vie est passée de 68.4 ans en 1990 à 73.8 ans en 2008. La politique de l’enfant unique aura une incidence démographique massive sur le ratio de soutien aux personnes âgées : le rapport entre les personnes âgées de quinze à soixante-quatre ans et celles âgées de soixante-cinq ans et plus, qui était de 9 :1 en 2010, devrait passer à 3 :1 en 2050. La population des personnes âgées de soixante-cinq ans et plus devrait passer de 7.8% en 2005 à 16.3% en 2030, selon le Bureau de recherche sur la population. La démence fait partie des priorités des services de santé mentale du plan 2002-2010, et l’association ADC (Alzheimer’s Disease Chinese) travaille avec la communauté médicale pour l’inclure dans le prochain plan.

Dans la région Asie Pacifique, seules l’Australie, le Japon et la République de Corée ont formulé des politiques de santé publique ciblant directement la démence. En Inde, la Société Alzheimer (ARDSI) milite pour la reconnaissance de la démence comme priorité de santé publique. « Il nous a fallu beaucoup de temps pour convaincre l’administration du besoin d’inclure la démence dans la liste des maladies éligibles à un soutien gouvernemental », explique le Dr K Jacob Roy, président de l’ARDSI. « Le problème est que la démence n’est pas encore intégrée dans les prestations de soins primaires », explique Marc Wortmann, directeur exécutif d’Alzheimer’s Disease International (ADI).

Alzheimer’s Disease International. Global Perspective. Juin 2011.

Prévention de la maladie d’Alzheimer : priorité de la présidence polonaise de l’Union européenne

Depuis le 1er juillet 2011, la Pologne préside le Conseil de l’Union européenne pour un mandat de six mois. La présidence polonaise a deux priorités dans le domaine de la santé : combler l’écart de santé dans les sociétés européennes et prévenir les affections cérébrales et les maladies neurodégénératives, notamment la maladie d’Alzheimer. Le gouvernement polonais indique : « nous allons entamer le débat sur les priorités dans la recherche cérébrale, sur le diagnostic innovant, le traitement, les services de soins et l’intégration sociale des personnes âgées souffrant de ces maladies ». Le Danemark assurera la présidence à partir du 1er janvier 2012.

Italie : quelle politique ?

L’Italie suivra-t-elle l’exemple de la France, de la Norvège, des Pays-Bas et de l’Angleterre en mettant en place un plan national Alzheimer ? Patricia Toia, vice-présidente du groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen, explique que toutes les recommandations des professionnels vont en ce sens, mais qu’ « aujourd’hui, les défis posés par la démence ne sont pas exclusivement italiens : nous aurions besoin d’une organisation européenne capable d’émettre des recommandations et engager tous les pays membres à prendre de front la démence ».

Dementia in Europe, juin 2011.

Retour haut de page