Coordination pour les maladies chroniques : un projet de loi américain

L'Association Alzheimer américaine salue l'initiative bipartisane des sénateurs Blanche Lincoln (Arkansas), Susan Collins (Maine) et du représentant Gene Greene (Texas) pour l'introduction d'un projet de loi intitulé : Reaching Elders with Assessment and Chronic Care Management and Coordination Act (accès des personnes âgées à l'évaluation et à la prise en charge des maladies chroniques). Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées présentent en effet plusieurs maladies chroniques. Une enquête de 2004 sur les personnes bénéficiaires du régime Medicare de soixante-cinq ans et plus, atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée, a montré que 26% avaient également une maladie coronarienne, 23% un diabète, 16% une insuffisance cardiaque congestive et 13% un cancer.
Les troubles cognitifs compliquent grandement la prise en charge de ces maladies chroniques, ce qui a pour conséquence d'augmenter le nombre des hospitalisations et la durée de séjour pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées par rapport à des personnes sans troubles cognitifs. En 2006, les séjours hospitaliers de personnes bénéficiaires du régime Medicare atteintes de diabète et de maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée étaient supérieurs de 64% à ceux des personnes diabétiques sans troubles cognitifs, avec un coût moyen d'hospitalisation supérieur de sept mille sept cents dollars (cinq mille cinq cents euros).

www.alz.org, 13 mai 2009.

Maladie d'Alzheimer : stratégie européenne

Lors de la présentation des travaux du groupe EuroCoDe au Parlement européen, qui a organisé deux débats sur la maladie d'Alzheimer, Antoni Montserrat, chargé des maladies rares et neurologiques à la Commission européenne (DG santé publique), a déclaré que les travaux du groupe EuroCoDe avaient influencé la stratégie de la Commission en matière de santé. La Commission n'a pas pour habitude de proposer des plans d'action spécifiques à l'exception du cancer, des maladies transmissibles et des maladies rares, et n'a pas les moyens d'en adopter pour toutes les maladies. Mais les récentes recommandations du Conseil de l'Europe concernant la maladie d'Alzheimer, jointes à l'élan apporté à cette cause durant la présidence française de l'Union, ont stimulé la Commission pour qu'elle travaille à une « initiative Alzheimer ».
Florence Lustman, en charge du pilotage du plan Alzheimer français, a salué l'initiative de plusieurs Etats-membres volontaires pour discuter d'une mise en commun des programmes de recherche sur la maladie. La députée française Françoise Grossetête s'est félicitée de l'adoption d'une déclaration écrite par le Parlement européen, reconnaissant le rôle majeur de l'association Alzheimer Europe. La présidence suédoise a fait du vieillissement de la population une priorité.

Dementia in Europe, mai 2009.

Médiateurs Alzheimer

En Irlande, Áine Brady, le ministre d'Etat chargé des Personnes âgées, a lancé un service de médiation pour les problèmes juridiques liés à la prise de décision ou aux conflits familiaux, situations fréquemment vécues par les aidants familiaux de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées (un appel sur trois reçu au centre national d'appel de la Société Alzheimer).
Il s'agit d'un projet pilote, mis en oeuvre en collaboration avec la Société Alzheimer d'Irlande et les juristes de la Fondation Northside pour droit au niveau local (community law). Ces médiateurs seront des bénévoles.

www.irishtime.com, 8 juin 2008.

Assurance dépendance: protection des consommateurs

Aux Etats-Unis, un projet de loi visant à mieux protéger les souscripteurs d'assurance dépendance, en cas d'insolvabilité de la société d'assurance, a été déposé par le sénateur du Wisconsin Herb Kohl. Le groupe Kaiser publie un rapport sur les défis à relever pour l'assurance dépendance privée concernant les bénéficiaires de l'aide médicale et les personnes non assurées : le coût reste le premier obstacle à l'extension de l'assurance privée, les assureurs peuvent exclure des personnes en raison de leur risque de santé, et les acheteurs ont des difficultés pour comprendre des produits d'assurance parfois très compliqués. Le marché sera tiré par les contrats collectifs proposés par les employeurs et le programme Medicaid (pour les personnes âgées les plus pauvres).

Family caregiver Alliance. 10 juin 2009. Kaiser Family Foundation.www.kff.org. Examining the Role of Private Long-Term Care Insurance in the Financing of Long-Term Care. Juin 2009.

Bénévolat : politique publique canadienne

Le gouvernement canadien a demandé au Conseil national des aînés de faire du bénévolat et du vieillissement positif et actif ses prochaines priorités. Le plan d'action économique du Canada prévoit plusieurs initiatives en faveur des aînés, dont un allègement fiscal pouvant atteindre cent cinquante dollars par an (quatre vingt dix-sept euros), une enveloppe de quatre cent millions de dollars (deux cent cinquante-neuf millions d'euros) sur deux ans pour construire des logements abordables pour les aînés à faible revenu, des procédures facilitant les retraits sur les fonds d'épargne-retraite, des initiatives pour soutenir les travailleurs âgés. Le gouvernement canadien souhaite également créer un groupe de travail indépendant qui élaborera une stratégie nationale cohérente d'acquisition de connaissances financières de base pour les Canadiens.

Retour haut de page