Soigner la solitude par delà l’Alzheimer.
C’est le but que s’assigne l’équipe de psychologues qui anime l’accueil de jour à l’hôpital Charles-Foix d’Ivry sur Seine. Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, explique le psychologue Sylvain Siboni, « ont une autre rythme, mais les mêmes besoins que vous : manger, dormir et aussi aimer, parler, communiquer (…). Ce qui les tue, c’est le manque de relations sociales, il faut leur redonner une activité et surtout un choix. Pourriez-vous supporter de ne rien faire ? Auriez-vous envie qu’on vous impose vos loisirs ? »D’où les ateliers « esthétique », « revue de presse », « cuisine », « musique », « poésie »… Libération, article d’Emmanuelle Perret, 30 octobre 2006
Mutualité agricole : l’Ain croit aux petites unités de vie.
Dans ce département, rappellent Thierry Clément, du Conseil général, et Claude Laurent, directeur départemental de la MSA, trois maisons d’accueil rural pour personnes âgées (MARPA) fonctionnent depuis 1995. Un programme de douze MARPA et de huit petites unités de vie est aujourd’hui en préparation.
www.msa.fr, 23 novembre 2006
Mutualité agricole : vingt nouveaux réseaux gérontologiques par an d’ici 2010.
Elle en soutient déjà dix-sept. Son plan stratégique 2006-2010 met l’accent sur « l’offre de soins ambulatoire et hospitalière de proximité » (Maisons de santé rurale, réseaux Alzheimer).
www.agevillagepro.com, 13 novembre 2006
Un programme de recherches sur le vieillissement en milieu rural. 
C’est AGRICA qui lance une vaste étude épidémiologique, à partir du 1er trimestre 2007 et pour une durée de six ans, auprès d’un échantillon de mille retraités agricoles de Gironde plus de soixante-cinq ans. Au centre de l’étude : le vieillissement cérébral et les maladies neurodégénératives, avec l’impact des habitudes de vie spécifiques du monde rural.
Décideurs en gérontologie, 25 octobre 2006
Dépendance : doper les services innovants.
Tel est un des axes majeurs du projet de développement 2007-2009 présenté par l’Union nationale mutualiste personnes âgées personnes handicapées (UNMPAPH). « La dépendance, rappelle Michelle Dange, présidente de l’UNMPAPH, est l’un des quatre thèmes choisis au congrès de Lyon pour la mise en place du parcours de santé mutualiste. » Parmi les solutions préconisées : des accueils de jour pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, des ateliers « équilibre » ou des ateliers « mémoire », la formation des professionnels travaillant auprès de ces personnes. L’UNMPAPH agit en partenariat notamment avec la fondation des Caisses d’épargne et avec Chorum. 
Afim, 23 octobre 2006
« Jeunes et vieux… Ensemble ! » 
Tel est le thème de la Semaine bleue, semaine nationale des retraités et des personnes âgées, qui se déroule dans toute la France du 16 au 22 octobre. 
www.senioractu.com, 18 octobre 2006
Fondation Caisses d’épargne : pour « le non lucratif professionnalisé ». 
C’est la philosophie qui inspire le directeur de la Fondation, Didier Tabuteau : répondre au désengagement de l’Etat qui se recentre sur la technicité de l’hôpital, aux dépens des missions sociales, concédées au privé. Bilan actuel : près de cinq mille places d’accueil de personnes âgées en établissement, six mille personnes âgées suivies à domicile. Objectif 2010 : dix mille places en établissements gériatriques, dix mille places en soins à domicile. www.seniorscopie.com, 18 octobre 2006
Savoie : « Un Home » pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. 
Situés systématiquement en campagne, dans un environnement calme, avec une architecture facilitant la déambulation des personnes désorientées, les Homes se distinguent des Cantous, espaces sécurisés au sein d’un EHPAD. Le Home du Vernay, à Essert-Blay (Savoie), qui était sur le point de fermer, s’est totalement réorganisé : il n’accueille, avec une nouvelle équipe spécialement formée, que des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé (GIR 1 ou 2). Il leur offre un jardin sécurisé, une diététique visant à empêcher la perte de poids, des activités tournant autour des gestes de la vie quotidienne. L’institution valorise le rôle de la famille, avec une prise en charge partagée.
Décideurs en Gérontologie, novembre 2006
Une unité spécialisée à Marseille.
C’est le groupe Medica qui ouvre en décembre une résidence, Le Baou, dans le sud du 9ème arrondissement. Une unité Alzheimer de vingt quatre lits sécurisée est intégrée à l’établissement.
www.agevillage.com, 18 octobre 2006
Partenariat dans le Nord.
Le CLIC, le réseau de soins gérontologiques et le réseau de la mémoire Méotis, à Lille-Helemmes, ont signé un accord de partenariat afin d’améliorer le repérage, la prise en charge et l’accompagnement des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou de démences apparentées, ainsi que le soutien aux aidants.
La Lettre de Décideurs en Gérontologie, 17 octobre 2006
Nord : mieux écouter les malades. 
Pour mieux respecter la parole des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer, le CCAS de Saint-André-lez-Lille a mis en place, grâce à un réseau de bénévoles, des rencontres individuelles, à domicile ou en établissement. Avec leur bénévole référent, formé par une psychologue clinicienne, les malades évoquent librement leur quotidien et leurs craintes. Le CCAS prépare un recueil sous forme de portraits. 
La Gazette Santé Social, novembre 2006
Vendée : « lignes de vie ».
A la Chaize-le-Vicomte, en Vendée, les 91 résidents de l’EHPAD Payraudeau, atteints de la maladie d’Alzheimer, en dépendance physique ou psychique, ou ayant émis le souhait de finir leur vie en maison de retraite, vivent au rythme régulier des activités de l’institution. Soins et répétition des gestes quotidiens s’y conjuguent à une attention minutieuse portée aux loisirs des résidents, élément essentiel de la qualité de vie, via la présence d’une animatrice. Exercices de français, de géographie ou dictées, ateliers d’écriture, de danse, de peinture ou de chant : chaque animation attire une trentaine de résidents. Musique et chant ont été spécifiquement conçus pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
ASH Magazine, septembre-octobre 2006
Un programme « Entrepreneurs sociaux ». C’est l’initiative lancée cette année par l’agence de Valorisation des initiatives socio-économiques et son président, Hugues Sibille, qui plaide pour une « démarche alternative, moderne et efficace ». L’agence a été créée en 2002 à l’initiative de la Caisse des Dépôts. Le programme met en place des outils (guides, brochures, site internet..) à la disposition des entrepreneurs sociaux potentiels ou existants, pour les informer et mettre à leur disposition des dispositifs d’appui au développement (montage de projets, plan de financement, informations sur les contrats aidés, la législation…). Hugues Sibille invoque l’exemple de la Grande Bretagne, qui a créé les Community Interest CompaniesDirections, octobre 2006
Un premier EHPAD certifié AFNOR. 
C’est la maison de retraite Saint-Joseph à Dôle (Jura), dotée de quatre-vingts lits. 
www.agevillagepro.com, 3 octobre 2006

Retour haut de page