Accueil de jour mobile

Près d'Alençon (Orne), la section locale de l'UNA (Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles) a mis en place un accueil de jour itinérant pour offrir un service de répit d'un jour par semaine dans cinq cantons différents. « Nous étions confrontés à la détresse des familles, seules pour s'occuper de leur malade et souvent très isolées. Comme il est difficile de leur demander de faire de longs trajets pour conduire leur proche, c'est l'équipe qui se déplace », explique Audrey Blin, jeune neuropsychologue de vingt-sept ans qui dirige l'accueil de jour. Deux aides médico-psychologiques passent chercher les personnes malades avec un minibus : « nous ne leur imposons rien, on fait en fonction des envies du jour ». Il y a tout de même des « incontournables » destinés à stimuler le corps et l'esprit : la lecture de l'éphéméride, qui donne l'occasion de chercher la date du jour ; la vaisselle après le café, pour faire travailler les doigts et l'agilité ; la visite des pots de capucines et de haricots tout juste plantés, pour marcher un peu. « Notre objectif est de rendre le lieu convivial, presque familial. Car si les malades perdent petit à petit la mémoire récente, ils conservent des souvenirs du passé lointain, ainsi que la mémoire des émotions, indique Audrey Blin. Peut-être que Simone ou Gaby ne se souviennent pas de mon prénom, mais elles se rappelleront qu'elles étaient à l'aise à l'accueil de jour ».

www.la-croix.com, 5 août 2009.

Médiation animale

Le service de santé publique du CHU de Clermont-Ferrand, en partenariat avec l'Association française d'information et de recherche sur l'animal de compagnie (Afirac) et l'Association des paralysés de France, propose un diplôme universitaire de relation d'aide par la médiation animale. Selon le neurologue Didier Vernay, responsable d'enseignement et président de l'Afirac, « l'originalité de ce cursus est de réunir sur un même lieu à la fois les professionnels de santé, les acteurs sociaux ou associatifs et les professionnels du monde animal, vétérinaires, éthologues ou éducateurs canins ».

Direction(s), septembre 2009.

Des jeunes bénévoles contre l'isolement

Dans le cadre du service civil volontaire, la Ville de Paris recrute trois cents jeunes âgés de dix-huit à vingt-cinq ans, pour lutter contre l'isolement des personnes âgées : visites de convivialité ; accompagnement aux sorties (dans les clubs seniors, les restaurants Emeraude, aide aux activités...) ; repérage des personnes souffrant de solitude, en soutien au Centre d'action sociale de la Ville de Paris ; portage de livres et repérage des activités culturelles facilement accessibles pour les personnes âgées ayant des difficultés à se déplacer.

www.paris.fr, 22 juillet 2009.

Assistance à domicile : prestation spécifique Alzheimer

Le réseau d'assistance à domicile ADHAP Services a mis en place, en collaboration avec France Alzheimer, un programme d'exercices spécifiques pour les personnes malades, adaptés aux différents stades de la maladie et proposé par les assistantes de vie et les aides médico-psychologiques (AMP), dans le cadre de prestations d'accompagnement délivrées au domicile des personnes malades.

Les Echos de la franchise, 8 septembre 2009.

Retour haut de page