Village Générations : cultiver le vivre ensemble

Depuis 2002, le village Générations, dans un quartier de Sainte-Apollinaire, près de Dijon, concrétise l’ambition des collectivités locales, de l’office HLM, de la Fédération dijonnaise des oeuvres de soutien à domicile (FEDOSAD), de créer un espace de vie intergénérationnel. Le projet a demandé cinq ans, s’appuyant sur les réalisation des acteurs afin d’imaginer leur implantation dans un village (domiciles protégés pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer au sein de la ville, petites unités de vie, domotique…), rassembler financeurs et concepteurs (architectes, maîtres d’œuvre, maîtres d’ouvrage) ; imaginer avec les citoyens la vie future du village Générations. Et l’utopie est devenue réalité : le village s’étend sur 1.2 hectares Il comprend soixante-seize logements sociaux pour tous les âges (logements adaptés aux handicaps possibles et équipés d’interphones reliés aux services sociaux), des services petite enfance et halte-garderie, des petites unités de vie pour personnes âgées, malades, handicapées, un restaurant scolaire, une salle de quartier, un point accueil services, une ludothèque pour tous les âges, un accueil de jour. Les promoteurs du Village Générations ont été soutenus par de nombreux acteurs publics et par la Fondation de France, la Fondation Médéric Alzheimer, la Fondation Caisses d’Epargne pour la solidarité. Le directeur général, Pierre-Henri Daure, envisage de décliner ce projet dans d’autres villes de Bourgogne.
www.agevillagepro.com , 30 juin 2008.

Plus longue la vie

La Fondation Internet nouvelle génération (FING), en partenariat avec l’Institut Silverlife et Seniosphère, a lancé le 23 juin dernier un programme d’action intitulé « plus longue la vie », à partir d’une réflexion croisée sur le vieillissement et les nouvelles technologies. Les deux journées de l’Université de printemps de la FING ont permis de dégager plusieurs thèmes : le temps (actif, choisi, complexe) ; le travail et les activités (des individus, des organisations) ; le territoire (nouvelle économie des territoires, nouveaux services, nouveaux espaces) ; le quotidien, l’habitat, la mobilité ; le lien (les autres, la mémoire) ; l’éthique de l’autonomie. Ce programme a pour but de lancer des expérimentations et produire un livre blanc d’ici à décembre 2009.
www.upfing.org , Newsletter de l’institut Silverlife, 2 juillet 2008.

Pratiques innovantes et respect de l’éthique

Les pratiques innovantes associées au respect de l’éthique dans le traitement de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées seront récompensées par des prix dotés de vingt mille euros, décernés par la fondation Médéric Alzheimer, en partenariat avec la Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et services pour personnes âgées (FNADEPA). L’appel concerne tous les établissements et services pour personnes âgées susceptibles de présenter une action déjà réalisée et évaluable. Les thèmes sont la liberté d’aller et venir, la liberté de choix, le recueil du consentement, le respect de l’intimité, la domotique, les nouvelles technologies, l’architecture, l’aménagement des espaces, l’alimentation, la vie sociale et relationnelle, l’intervention des bénévoles, l’accompagnement et soutien des proches. Date limite de soumission : 15 septembre 2008.
www.fnadepa.com, www.seniorscopie.com , 24 juin 2008. lagedor.fr , 1er juillet 2008.

Ethique et pratique quotidienne : concours de posters

La Fondation Médéric Alzheimer et l’Union nationale interfédérale des oeuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (UNIOPSS) lancent un concours de posters. La Fondation attribuera trois prix de trois mille euros lors des septièmes assises des établissements et services associatifs pour personnes âgées, qui se tiendront les 25 et 26 novembre 2008. Ce concours est ouvert aux associations, établissements et services à domicile. Il vise à valoriser les questionnements et démarches éthiques d’équipes salariées et bénévoles, en matière d’accompagnement des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et de troubles apparentés. Sept axes ont éét retenus : la liberté individuelle ; le respect des habitudes de vie ; le recueil des souhaits et des choix de la personne ; la prise en compte des souhaits de la personne lors d’un conflit éthique ; le droit à une vie relationnelle et affective ; le respect de la citoyenneté et de la participation à la vie sociale ; la relation avec les proches.
www.capgeris.com , 8 juillet 2008.

Personnes âgées : rompre l’isolement pendant l’été

L’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA) rappelle qu’elle a mis en place, pendant l’été, un service de téléassistance permettant d’accompagner ls personnes qui se sentent isolées en raison du départ en vacances de leurs proches et aidants familiaux, de rassurer l’entourage et de prévenir les risques de déshydratation, dénutrition ou de tout problème sanitaire, notamment en cas de chaleur importante. Les structures du réseau signalent à UNA Téléassistance les personnes susceptibles d’être les plus isolées et qui nécessiteraient une attention particulière durant cette période. La personne, son service d’aide et UNA Téléassistance déterminent ensemble le nombre d’appels à effectuer dans la journée et les moments les plus appropriés pour le faire.
www.agevillagepro.com, 2 juillet 2008.

Retour haut de page