Accueil de jour pour malades jeunes

Lors de la journée mondiale Alzheimer, Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée des Aînés et Florence Lustman, chargée du pilotage du plan Alzheimer, ont visité le centre d'accueil thérapeutique de jour Joseph Weill (Paris) géré par l’association OSE, ouvert en 2008 et présentant la spécificité d’accueillir des malades « jeunes ». L’OSE propose un continuum de prestations : centre de diagnostic et de soins, ateliers cognitifs de prévention pour stimuler la mémoire, accompagnement thérapeutique avec deux accueils de jour, séjours pour les personnes malades et leur entourage. Pour le Dr Marc Cohen, directeur du pôle médical, médico-social et handicap de l’OSE, l’information concernant l’accueil de la personne malade et leur famille est capitale : « plus vite l’entourage familial est convaincu, plus il pourra vivre mieux et longtemps avec la personne malade ; si les gens arrivent tôt, on peut leur donner beaucoup plus sans augmenter les dépenses ». Nora Berra déplore le déni des personnes atteintes par la maladie et celui des familles : « à force de minimiser les symptômes, on gâche des choses et du temps. La qualité de l’accompagnement est primordiale, puisqu’aujourd’hui, il n’y a pas d’alternative thérapeutique ». Pour Florence Lustman, qui se demande pourquoi seule une personne malade sur deux est diagnostiquée malgré l’offre étendue de diagnostic, « une prise en charge adaptée non médicamenteuse à un stade relativement précoce de la maladie permet d’en ralentir un peu l’évolution et de garantir plus longtemps une qualité de vie acceptable pour la personne malade et son entourage ».

www.agevillage.com, 4 octobre 2010. Le Figaro, 1er octobre 2010. 

Réseau mémoire

Le réseau régional de la mémoire Méotis a reçu en novembre 2009 une Victoire de la médecine dans la catégorie « réseaux de santé ». Pour Karine Fraysse, directrice du réseau Méotis et coordonnatrice administrative, financière et communication du Centre national de référence pour les malades jeunes au CHRU de Lille, « ce prix, qui récompense chaque année les progrès et les meilleures innovations médicales en CHU, acte ainsi de l’excellence des prises en charge en réseau et du nécessaire décloisonnement entre la ville et l’hôpital ».

Fraysse K. Le réseau régional de la mémoire Méotis. Soins Gérontologie 2010 ; 85 : 38-39. Septembre-octobre 2010.

Réveiller la mémoire émotionnelle

Voix d’Or, développé par Lina Braunschweig, psychothérapeute, propose des programmes radio de six à sept heures, conçus et réalisés par une dizaine de professionnels de la radio, renouvelés tous les mois pour initier ou faciliter des activités de loisirs et d’animation, des ateliers mémoire ou générer des temps calmes. Le cahier des charges impose un certain nombre de critères différents d’une création radiophonique habituelle : vitesse d’élocution, choix adaptés de musiques, mise en ondes spécifique, bruitages. L’objectif est de réveiller la mémoire émotionnelle, « celle qui reste quand on a tout oublié ». Huit thématiques sont proposées : éphéméride et actualité ; jeux musicaux et sonores ; mémoire affective et mémoire d’objets ; poésie de la nature ; contes et fables ; philosophie et spiritualité ; gymnastique douce et relaxation ; volets musicaux.

Braunschweig L. Voix d’Or, un outil audio pour raviver les souvenirs. Soins Gérontologie 2010 ; 85 : 34-35. Septembre-octobre 2010.

Vieillir en pleine forme

La Mutuelle générale des Cheminots a édité un fascicule intitulé « Bien vieillir… Vers une prévention de la maladie d’Alzheimer », permettant de comprendre le fonctionnement du cerveau et ce qu’est la maladie d’Alzheimer. Ce document, d’une vingtaine de pages, présente également des recommandations pour la prévention (vue, audition, tension artérielle…) et des conseils portant sur l’alimentation, l’activité physique, le sommeil etc. Ces conseils s’inscrivent dans la démarche globale « Bien vieillir ».

www.mgc-prevention.fr, Octobre 2010.

Retour haut de page