Eval’zheimer : impact des modifications de pratique sur les représentations sociales de la maladie d’Alzheimer chez les aidants professionnels

Géraldine Viatour et Kevin Charras, de la Fondation Médéric Alzheimer, ont étudié les représentations sociales des aidants professionnels dans des unités spécifiques ayant mis en œuvre le programme Eval’zheimer. Les représentations sociales sont un ensemble de valeurs, idées, croyances et pratiques partagées entre les membres d’un groupe, permettant de comprendre le monde, de s’y adapter, de l’expliquer et d’avoir le sentiment de le maîtriser. Quarante-quatre aidants professionnels ont été formés durant douze semaines (une séance par semaine) à l’adaptation de leurs pratiques à la prise en soin des personnes atteintes de démence. Cette formation était associée à une intervention environnementale visant à adapter l’architecture de l’établissement aux modifications de la pathologie. Les intervenants partent du principe que la pratique contribue de façon importante à l’évolution de la représentation sociale de la maladie. Les aidants professionnels devaient répondre à une question unique, posée au début et à la fin de leur programme de formation : « que savez-vous de la maladie d’Alzheimer ? ». Dans le premier jeu de réponses, les aidants professionnels donnent une description symptomatique de la maladie d’Alzheimer, les troubles du comportement étant largement représentés. Durant la seconde évaluation, les aidants professionnels font une description moins impersonnelle de la maladie d’Alzheimer, plaçant la personne avant la maladie. Ces résultats encouragent la Fondation Médéric Alzheimer à poursuivre les recherches pour confirmer l’évolution des représentations sociales dans le programme Eval’zheimer.

Viatour G et Charras K. Impact of practice changes of professional caregivers on their social representations of Alzheimer’s disease. P3.1. 20th Alzheimer Europe Conference. Luxembourg, 1-2 octobre 2010. www.alzheimer-europe.org/EN/Conferences/Previous-conferences/2010-Luxembourg

Réhabilitation multi-culturelle

L’hôpital St Luke de Singapour, un hôpital local de cent quatre-vingt-cinq lits, a créé sa première unité de réhabilitation pour personnes atteintes de démence en 2006, dans le cadre d’un projet pilote. Il reçoit seize femmes. Le projet de réhabilitation repose sur un environnement thérapeutique assurant la sécurité physique, des critères précis d’admission, un processus d’évaluation interdisciplinaire, un suivi régulier de la situation avec des réunions de gestion des comportements, des programmes thérapeutiques et de réhabilitation individualisés, des interventions non médicamenteuses et un manuel de ressources multi-culturel pour former et préparer les aidants familiaux.

Cheung SL et al. An innovative inpatient rehabilitation ward for persons with dementia in a community hospital in Singapore. P12.3. 20th Alzheimer Europe Conference. Luxembourg, 1-2 octobre 2010. www.alzheimer-europe.org/EN/Conferences/Previous-conferences/2010-Luxembourg.

« Pour une commune Alzheimer admis »

Pour Gerrit Rauws, directeur de la Fondation Roi Baudouin (Belgique) et membre du think-tankEuropean Policy Centre à Bruxelles, apprendre à gérer la démence est un défi pour la société tout entière. Il prône une approche davantage centrée sur la santé publique, au sens large, impliquant l’engagement des municipalités et l’offre de service de proximité. La Fondation Roi Baudouin a lancé en ce sens une campagne intulée « Pour une commune Alzheimer admis / Voor een dementievriendelijke gemeente » : « l’ouverture de la collectivité locale et son degré de préparation (readiness) à accueillir ce groupe vulnérable dans la société peut créer un climat offrant un espace de vie, au sens propre et figuré, pour les personnes atteintes de démence et leur aidant informel. L’objectif est de promouvoir la création d’environnements de soutien local, le renforcement de l’action locale, le développement des compétences personnelles et la réorientation des services de santé vers des partenariats avec les villes ». Plus de trente villes ont adopté cette approche.

Cette campagne sera présentée à la conférence internationale sur la démence organisée par la présidence belge de l’Union européenne en novembre 2010. Plusieurs fondations lanceront une campagne européenne sur ce thème, afin de financer des associations permettant de constituer un réseau de « villes amies de la démence », en partenariat avec des associations de municipalités, et d’éditer un guide.

Rauws G et al. Dementia-friendly municipalities: how can we transform our towns, villages and neighbourhoods by strengthening the social fabric around people with dementia and their carers? P3.2. 20th Alzheimer Europe Conference. Luxembourg, 1-2 octobre 2010. www.alzheimer-europe.org/EN/Conferences/Previous-conferences/2010-Luxembourg.

Formation des aidants : stimuli théâtraux, réminiscence et validation

La méthode Imagination, développée par le Théâtre Veder, est mise en œuvre à grande échelle aux Pays-Bas dans des maisons de retraite accueillant des résidents atteints de démence. Les aidants sont formés à l’utilisation de stimuli théâtraux, associés à des méthodes reconnues, telles que la thérapie de réminiscence et de validation, explique Anne-Marie Droës, du département de psychiatrie de l’Université libre d’Amsterdam (EMGO VUmc). L’objectif est de stimuler la réciprocité dans les relations de soins entre aidants et personnes atteintes de démence, afin de promouvoir l’identité et l’estime de soi des personnes malades, en activant leur mémoire à long terme. Les chercheurs proposent une description de la méthode, étayée par une analyse de la littérature, et une analyse des facteurs facilitants et des obstacles potentiels à sa mise en œuvre.

Van Dijk AM et al. The Imagination method: a new approach for caregivers of people with dementia in nursing homes. P5.2. 20th Alzheimer Europe Conference. Luxembourg, 1-2 octobre 2010.
www.alzheimer-europe.org/EN/Conferences/Previous-conferences/2010-Luxembourg.

Retour haut de page