Déambulation : quels services ?

En Nouvelle Ecosse (Canada), la Société Alzheimer coordonne un projet intitulé « Safely home » (à la maison, en sécurité) et forme des équipes de secouristes, la police et les pompiers sur le comportement prévisible des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer déambulantes. Souvent, elles n’ont pas conscience d’être perdues. Elles peuvent avoir peur des autres ou les soupçonner, et ne répondront pas dans ce cas lorsqu’on leur demandera leur nom. Elles ne cherchent pas à être retrouvées. Elles ont tendance à marcher en ligne droite, plutôt que de suivre des route ou des chemins, ne s’arrêtant que lorsqu’elles rencontrent un obstacle ou une barrière. Le risque de blessure ou de décès est élevé si elles ne sont pas retrouvées dans les douze heures. Ce programme est financé au niveau fédéral par le Search and Rescue Initiative Fund, en partenariat avec la police montée royale canadienne (RCMP).
Thechronicleherald.ca , 22 juin 2008.

Cyclisme

La Société Alzheimer britannique organise un parcours cycliste pour sensibiliser le grand public britannique et français, et collecter des fonds, du 3 au 7 septembre 2007. Le départ est à Londres, l’arrivée à la Tour Eiffel.
Alzheimer Europe newsletter , juin 2008.

Moi, mes souliers

Trois cent vingt kilomètres à pied… Erny Mc Kinnon s’est donné un défi de taille, en décidant de marcher de Montréal à Québec pour aider la cause de la maladie d’Alzheimer. Partie le 9 juin, elle est arrivée le 17.
www.lechodemaskinonge.com, 19 juin 2008.

Retour haut de page