Souvenirs de football (2)

En 2014, des ateliers de mémoire en relation avec le football ont été organisés, deux heures par semaine, pour des groupes de six et huit patients. Les résultats de l'expérience, encore en phase de test, ont démontré que l'idée avait du sens, en particulier pour les malades atteints de démences légères ou modérées. Dans le cadre de ce projet, Líbero a ainsi décidé d'élaborer des revues proposant des contenus historiques, permettant la mise en place d'exercices spécifiques pour ces ateliers : quatre numéros spéciaux proposent des reportages, des jeux graphiques et des exercices en lien avec le football.  « Sur la base de photos d'archives, comme celle du but acrobatique de Cruyff contre l'Atletico Madrid durant la saison 1973-1974, les personnes malades ont réagi par le biais de vives discussions autour de ce match. Selon les experts, la motivation des patients constitue un élément clé contre l'évolution de la maladie, et le football permet justement de développer la capacité de communication des individus comme peu d'autres thèmes de conversation. » L'expérience de l'Université autonome de Barcelone a bénéficié de l'aide de l'Association des anciens joueurs du FC Barcelone. L'ex-footballeur Justo Tejada, qui a marqué 126 buts avec le Barça dans les années 1950, a accompagné des patients lors d'une visite du Camp Nou [le stade de Barcelone]. Une personne malade a raconté un but d'Evaristo [footballeur brésilien qui a joué au Barça de 1957 à 1962] : "Je ne me souviens plus du nom du joueur, mais je me souviens d'un but de la tête, j'avais l'impression qu'il volait." L'image de ce but fait partie des contenus de l'un des numéros spéciaux confectionnés par Líbero pour cette expérience. Pour poursuivre l'expérience, Líbero a créé le site Fútbol vs Alzheimer (football contre Alzheimer) : il permet aux lecteurs de faire des dons de revues à des centres de soins, ainsi que d'élaborer eux-mêmes des contenus pour tablettes adaptés à une personne malade en particulier.

Reprendre confiance dans ses propres capacités

À Grenoble (Isère), le centre de prévention des Alpes propose des ateliers intitulés Mémoire Vive, qui permettent de relancer à lafois la vie sociale et le contrôle de lapersonne malade sur les décisions laconcernant. L’accompagnement reposesur une alternance entre visites culturelleset travail de mémoire, via dessupports variés : aide-mémoire personnel,sculpture, peinture… Au fil desséances et des moments de convivialitéorganisés, les groupes se construisent,se soudent et s’épaulent. Cette initiative a été soutenue par la Fondation Médéric Alzheimer.

Mieux vivre ensemble la maladie d’Alzheimer. Lettre d’information n°1. Juillet 2015. www.fondation-mederic-alzheimer.org, juillet 2015.

Recevoir chez soi

À Coulounieix-Chamiers (Dordogne), l’association d’aide à domicile ACADVS organise diverses actions collectives. Par groupes de quatre, les participants s’invitent à tour de rôle dans leur domicile respectif. L’hôte du jour fait les courses et prépare le déjeuner avec l’auxiliaire de vie sociale. L’après-midi est réservé à des activités sélectionnées par les membres du groupe. Cette initiative a été soutenue par la Fondation Médéric Alzheimer.

Mieux vivre ensemble la maladie d’Alzheimer. Lettre d’information n°1. Juillet 2015. www.fondation-mederic-alzheimer.org, juillet 2015.

Profiter d’une présence bienveillante

À Charleville-Mézières (Ardennes), l’association Domicile Action 08 intervient dans le champ de la grande dépendance en proposant des activités ludiques et conviviales que les auxiliaires mènent à domicile. C’est l’histoire de vie et le quotidien des bénéficiaires qui sert de point de départ. Cuisine, jeux de société, massages, sorties, chants, couture, jardinage… l’animation varie pour s’adapter, chaque fois, aux envies et à l’humeur de la personne aidée. Cette initiative a été soutenue par la Fondation Médéric Alzheimer.

Mieux vivre ensemble la maladie d’Alzheimer. Lettre d’information n°1. Juillet 2015. www.fondation-mederic-alzheimer.org, juillet 2015.

Jardins thérapeutiques : lieu de citoyenneté intergénérationnelle

Chaque année, la délégation départementale de l'Ordre national du Mérite du Loir-et-Cher distingue les actions d'élèves ayant mis en avant les valeurs de citoyenneté. Cette année, la classe d'élèves de CM2 de l'école élémentaire publique de La Cormegeaie à Vendôme ont été récompensés pour avoir, avec leur enseignant et l'animatrice du foyer Alzheimer du centre hospitalier, mené des projets de jardins partagés. « Tout est parti de notre travail sur l'alimentation », explique l’instituteur Benoît Bouguereau. « On a décidé de créer un potager et de le partager avec l'unité Alzheimer. » Chaque mois, ils ont rencontré des résidents de l'unité Alzheimer et créé avec eux des jardins thérapeutiques. Avant ces rencontres, les élèves avaient écouté en classe une infirmière qui leur avait détaillé les particularités de la maladie d'Alzheimer. L'action, soutenue par Thomas Roux, directeur de l'hôpital, sera vraisemblablement pérennisée.

Retour haut de page