La Déclaration de Paris : Alzheimer = « fléau majeur ». 
Alzheimer Europe, qui regroupe 31 associations d’aide aux familles de patients, a présenté le 1er juillet, à l’issue de son Congrès, cette déclaration sous forme d’un appel lancé à l’OMS, au Conseil de l’Europe, à l’Union européenne et aux pouvoirs publics nationaux. Elle demande en premier lieu que cette maladie soit reconnue par les institutions européennes comme un « fléau majeur », afin qu’un programme communautaire d’action puisse être développé. Elle réclame que les traitements disponibles continuent d’être pris en charge par l’assurance maladie. Elle appelle les médecins traitants à informer systématiquement les patients et leurs aidants sur l’existence des associations de lutte contre la maladie. Alzheimer Europe réclame enfin aux pouvoirs nationaux une aide financière adaptée pour les aidants. 
Actualités sociales hebdomadaires, 7 juillet 2006
La Déclaration de Paris : quatre principes. 
La Déclaration, qui comporte dix-neuf articles, s’articule autour de quatre principes : 1) Coordonner la lutte contre la maladie d’Alzheimer ; 2) Placer la maladie d’Alzheimer au rang des priorités des programmes de santé et de recherche ; 3) Développer la prise en charge des malades d’Alzheimer et l’aide aux familles ; 4) Définir un cadre éthique et juridique de la maladie d’Alzheimer.
Agevillagepro.com, 5 juillet 2006
Services à la personne : la Caisse des Dépôts s’engage. 
J.L.Borloo, L.Hénart (Agence nationale des services à la personne) et F. Mayer (Caisse des Dépôts) ont signé une convention par laquelle ils s’engagent à accélérer le développement des emplois de services à la personne. La CDC va mobiliser ses réseaux d’accompagnement et de financement des créateurs de petites entreprises, de conseil aux associations, ainsi que ses outils de financement du secteur de l’insertion. C’est elle qui centralisera toutes les opérations financières liées au chèque emploi service universel. Agevillagepro.com, 10 juillet 2006
CLIC et Maisons départementales des personnes handicapées : rapprochements dans 18 départements, qui envisagent de créer une Maison de l’Autonomie. Trois missions majeures constitueraient la base d’une structuration de type fédéral : informations, évaluations, accompagnement des personnes en situation de handicap. Agevillagepro.com, 10 juillet 206
Du soleil pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. 
A la résidence La Roseraie, dans l’Aube, la luminothérapie est utilisée pour lutter contre la dépression de ces malades. Un ordinateur calcule le nombre de lux, c’est-à-dire les unités lumière, au dehors. S’il en manque, des néons spéciaux, qui imitent le spectre du soleil, sont allumés et ajustés en fonction des analyses du programme informatique. Ce système permettrait de calmer certaines angoisses et de réduire l’agressivité. Newsletter de la FEHAP, 30 juin 2006
Appartements Santé : l’hospitalisation à domicile nouvelle génération. 
Une entreprise de Saint Etienne, H2AD, propose tout un panel de services permettant aux personnes âgées dépendantes de vivre à domicile « en santé et en sécurité » : des appartements comportant des équipements de pointe, reliés sept jours sur sept et vingt quatre heures sur vingt quatre à un centre d’appel du plateau médicalisé d’H2AD. Le réseau comporte en outre huit boutiques dédiées, avec des infirmières diplômées, qui proposent aux familles des solutions adaptées sur la base d’abonnements mensuels à partir de 39 € par mois.
Senioractu.com, 30 juin 2006
Un fonds d’investissement rachète Medica pour 750 millions d’euros. 
Le troisième groupe français de maisons de retraite privées gère 103 établissements et réalise un chiffre d’affaires de 272 millions d’euros.
Agevillagepro.com, 10 juillet 2006 
Dépendance : Suren absorbe Medidep. 
Suren, avec 4 000 salariés, exploite 70 EHPAD et 8 établissements sanitaires. Medidep, avec 5000 salariés, contrôle 59 EHPAD et 33 établissements sanitaires. Le nouveau groupe occupera une position majeure sur le « marché de la dépendance ».
Agevillagepro.com, 10 juillet 2006 ; Senioractu.com, 30 juin 2006
Le repérage des personnes âgées « fragiles » et isolées est en marche. Obligatoire depuis septembre 2004 ; le registre municipal repose assez généralement sur les CCAS, qui mobilisent les différents partenaires pour sensibiliser les populations et faire remonter l’information. 31% de l’ensemble des communes et 97% des communes de plus de 100 000 habitants ont effectivement ouvert ce registre. Parmi les plus dynamiques, la ville de Nîmes a repéré 750 personnes à risque, que des agents du CCAS visitent chaque jour en juillet et août.
SantéSocial, juin-juillet 2006
France Alzheimer : rien à se reprocher. 
La Cour des Comptes a rendu son rapport sur l’emploi des ressources collectées au près du public par l’association France Alzheimer. Elle n’a pas constaté de dépenses contraires à l’objet de l’appel à la générosité publique, mais souligne cependant qu’un meilleur taux d’utilisation des ressources est nécessaire. L’association répond qu’« elle a mis en œuvre de nouvelles orientations budgétaires en matière de soutien aux associations locales, à la recherche et aux familles ».
AgeVillage.com, 27 juin 2006 ; Senioractu.com, 22 juin 2006 ; La CroixLe ParisienLa Tribune, même date
France Alzheimer : livre vert. 
L’association a présenté son Livre vert, qui dresse, avec la collaboration des plus grands spécialistes, un état des lieux des connaissances scientifiques sur la maladie. Elle rappelle à cette occasion les appels à projets destinés à récompenser les équipes scientifiques travaillant sur trois thèmes prioritaires : les marqueurs de diagnostic précoce, la cascade pathologique de la mort neuronale et neuro-protection et prévention.
Senioractu.com, 15 juin 2206 ; Agevillagepro.com, 13 juin 2006 ; www.neuropsy.fr, 12 juin 2006 ; LibérationL’Humanité, 8 juin 2006
Maltraitance : l’Essonne en tête de la prévention. 
Le dispositif de surveillance et de contrôle des établissements pour personnes âgées (DISCEPA), mis en place en février 2005 dans l’Essonne, montre la pertinence d’une action menée conjointement par les services de l’Etat, du département et de la justice. Les signalements et les plaintes sont analysés par une cellule technique co-animée tous les mois par la DDAS et le Conseil général, qui peut procéder à des inspections impromptues sur site. Ils peuvent entraîner la saisine du parquet si les faits sont suffisamment graves. A l’inverse, le parquet peut transférer à la DDAS des plaintes généralement classées sans suite. C’est ainsi que sur les quatre-vingts EHPAD et soixante dix foyers logements du département, une dizaine auraient été identifiés comme à risque et feraient l’objet d’un suivi rigoureux. 
Actualités sociales hebdomadaires, 16 juin 2006
Maltraitance : « papa, je n’en peux plus, t’es pire que mon fils… » 
L’association pour la bientraitance des plus âgés (AFBAH) lance une campagne d’affiches utilisant ce slogan provocateur. Elle va mettre en ligne un guide de l’aidant. AgeVillage.com, 27 juin 2006
Maltraitance : première journée mondiale de lutte. 
Le 15 juin a été marqué en France par des centaines de petits événements, gérés par la fédération Alma France. Définition internationale de la maltraitance : « toute souffrance exercée sur un adulte âgé, mettant en danger le bien-être physique, émotionnel, spirituel ou social d’une personne. Les formes de maltraitance peuvent inclure, mais ne pas se limiter à des maltraitance physiques, sexuelles et émotionnelles, des abus financiers, la négligence, de l’intimidation, la domination, la discrimination et l’auto-négligence ». Senioractu.com, 15 juin 2006

Retour haut de page