Patch

Une vaste étude clinique portant sur 1 195 personnes de cinquante à quatre-vingts cinq ans atteintes d’une forme modérée de la maladie d’Alzheimer (MMSE 10-20) a été menée pour évaluer l’efficacité et la sécurité de la rivastigmine (Exelon), administrée pour la première fois sous forme de patch transdermique (IDEAL : Investigation of Transdermal Exelon in Alzheimer’s disease ). Deux doses ont été comparées à l’Exelon en capsules (dose maximum 6 mg deux fois par jour). 
Le patch 10, équivalent à la dose maximum en gélules, montre une efficacité comparable aux gélules mais avec trois fois moins de nausées (7.2% contre 23.1%) et de vomissements (6.2% contre 17%). Le patch 20 ne présente pas d’avantage par rapport aux gélules. Soixante-dix pour cent des aidants préfèrent le patch aux gélules.
Int J Geriatr Psychiatry, Winblad B et al. A six-month double-blind, randomized, placebo-controlledstudy of a transdermal patch in Alzheimer’s disease �rivastigmine , mai 2007
La technique du patch transdermique fait l’objet d’un programme de recherche à l’Université de Floride (Etats-Unis) pour éliminer les effets indésirables graves qui avaient provoqué l’arrêt du premier essai de vaccin par injection en 2002 (12 participants sur 360 avaient eu une inflammation du cerveau à la seconde injection). 
Share , mai 2007. www.alzheimers.org.uk 

Arrêt

Eisai, le quatrième laboratoire japonais, vient d’arrêter le développement d’un médicament qui devait succéder à Aricept, avent de commencer les essais chez l’homme. Eisai a besoin de remplacer Aricept, avant que le brevet ne tombe dans le domaine public et puisse être produit par des fabricants de médicaments génériques. Les ventes mondiales d’Aricept se montent à 284 milliards de yen (1.7 milliard d’euros), en croissance de 12%, et représentent 40% du chiffre d’affaires d’Eisai.
www.bloomberg.com , 16 mai 2007.

Concoction

Dans la pharmacopée chinoise, une concoction de yizhi (plante médicinale) est censée améliorer les symptômes cliniques de la démence vasculaire. Le groupe Cochrane sur la maladie d’Alzheimer et l’amélioration des troubles cognitifs ne trouve aucune preuve scientifique solide pour se prononcer pour ou contre l’usage des capsules de yizhi dans le traitement de cette indication. 
Cochrane Database Syst Rev, Wu T et al., Yizhi capsules for vascular dementia , 18 avril 2007.

Acupuncture

Le groupe Cochrane sur la maladie d’Alzheimer et l’amélioration des troubles cognitifs a recensé plus de cent cinq publications étudiant les effets de l’acupuncture dans le traitement de la démence vasculaire, et juge son efficacité « incertaine » en l’absence d’essai clinique contrôlé randomisé contre placebo. 
Cochrane Database Syst Rev, Peng W et al., Acupuncture for vascular dementia , 18 avril 2007.

Vitamine B9

Pour la Mayo Clinic (Rochester, Etats-Unis), il n’y a aucune preuve concluante qu’une supplémentation alimentaire d’acide folique (vitamine B9) ralentisse le déclin de la fonction cognitive chez les personnes âgées ou les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et des troubles apparentés. Pourtant, une étude hollandaise publiée en janvier 2007 dans Lancet a bien montré que des personnes âgées présentant un déficit en folate, prenant 800 mg/jour d’acide folique, avaient après trois ans une amélioration de leur fonctionnement cognitif. La Mayo Clinic fait remarquer que les participants à cette étude ne représentaient pas la population générale, mais une population déjà à risque de déclin cognitif. Ces résultats ne peuvent être généralisés à toutes les personnes âgées ni aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. 
Une revue, publiée en 2003, de quatre essais cliniques contrôlés randomisés ne montre aucun bénéfice des suppléments d’acide folique sur la fonction cognitive des adultes en bonne santé ou des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
Lancet, Durga J et al. Effect of 3-year folic acid supplementation on cognitive function in older adults in the FACIT trial : randomised, double blind controlled trial , 20 janvier 2007. 

Retour haut de page