Alcool et mémoire

Boire beaucoup d’alcool et de manière régulière a pour effet de réduire le volume d’une zone du cerveau, l’hippocampe, très importante dans les fonctions d’apprentissage et de mémoire. Des chercheurs américains de l’Université du Colorado ont abouti à cette conclusion sur la base d’examens par RMN. L’hippocampe souffre également du stress chronique ainsi que de la maladie d’Alzheimer. Les scientifiques cherchent maintenant à savoir si l’hippocampe peut « récupérer » lorsqu’un individu alcoolique arrête de boire.

Fränkischer Tagwww.fraenkischer-tag.de, 24 octobre 2006

Retour haut de page