Tramiprosate

Le laboratoire Neurochem a obtenu la seconde autorisation de poursuivre ses essais cliniques de phase III du tramiprosate en Europe, après avoir présenté des données de sécurité sur 491 personnes traitées pendant 3.6 mois en moyenne. Le tramiprosate (ALZHEMED) est une petite molécule administrée par voie orale, capable de franchir la barrière hémato-encéphalique, de se lier au peptide soluble A(B) et d’interférer avec la cascade associée au dépôt amyloïde et aux effets toxiques du peptide A(B) dans le cerveau.
www.prnewswire.com , 13 février 2007.

Cuivre

Le laboratoire Pipex Pharmaceuticals Inc. (Ann Arbor, Etats-Unis) a reçu une subvention de trois cent mille dollars du National Institute of Health pour développer un essai préclinique de prévention de la maladie d’Alzheimer chez la souris avec une molécule (tétrathiomolybdate) dirigée contre le cuivre libre qui semble impliqué dans la formation des fibrilles et l’expression du précurseur de la protéine amyloïde.
www.marketwire.com , 15 février 2007.

Migrations

Des chercheurs australiens et suédois ont identifié des cellules souches du cerveau capables de migrer sur de longues distances afin de remplacer les cellules qui meurent dans le système olfactif. L’utilisation de cette migration pourrait permettre de diriger ces cellules souches vers d’autres régions du cerveau affectées par des pertes cellulaires. Cette étude porte sur des tissus cérébraux adultes, ce qui signifie qu’il existe encore dans le cerveau une capacité de régénérescence active. 
Science , Curtis et al., 15 février 2007 

Démence et vasectomie

Sandra Weintraub, professeur de psychiatrie et sciences du comportement à l’Université Nothwastern de Chicago (Etats-Unis), a observé une corrélation entre la vasectomie et deux formes de démence, l’aphasie primaire progressive et la démence fronto-temporale. L’explication théorique serait que la chirurgie détruit la barrière physique entre les tubes séminifères et la circulation sanguine, conduisant à la libération de spermatozoïdes dans le sang et à la production d’anticorps anti-spermatozoïdes chez plus de soixante pour cent des hommes. Ces anticorps pourraient passer la barrière hémato-encéphalique et détruire des cellules du cerveau. Il existe une analogie avec d’autres modèles neuropathologiques : certaines tumeurs malignes pouvant produire des anticorps capables d’atteindre le cerveau et provoquer une encéphalite.
www.medicalnewstoday.com , 16 février 2007. Cogn Behav Neurol. Weintraub et al., décembre 2006

Repli sur soi

Michael Bowers, Professeur à l’Université de Californie à Santa Barbara (Etats-Unis), recevra une subvention de 1,3 millions de dollars du National Institute of Health, ainsi que des échantillons biologiques d’une valeur de 0,5 million de dollars, pour étudier le mode de repliement et d’agrégation des petits oligomères solubles, qui sont les agents toxiques les plus probables dans le processus de formation des plaques amyloïdes. Trois ans de travail ont été nécessaires pour découvrir l’identité et la forme de l’oligomère toxique primaire. L’UCLA, l’Université de Boston et le MIT sont associés à ces recherches.
newswire.ascribe.org , 14 février 2007

Retour haut de page