Assurabilité des personnes diagnostiquées : la réforme américaine (3)

Quand ces mesures seront-elles effectives, et ces questions peuvent-elle être évoquées avec le médecin ? s’interroge Robert Egge, vice président chargé des politiques publiques de l’Association Alzheimer des Etats-Unis. Kierstin Wesolowski précise que les adultes ne seront pas couverts avant 2014, mais que les personnes non assurées depuis plus de six mois ou avec une pathologie pré-existante feront partie d’un programme spécial pour les populations à haut risque (high-risk pool).

Le groupe le plus inquiet de perdre sa couverture d’assurance santé, et que l’on entend le plus, est celui des personnes jeunes atteintes de la maladie d’Alzheimer, explique Robert Egge. Depuis septembre 2010, il est illégal pour un assureur de dénoncer un contrat d’assurance lorsque la personne tombe malade, qu’il s’agisse d’un nouveau contrat ou d’un contrat existant. « Ceci est particulièrement important pour les malades jeunes, qui peuvent être peu performants à leur travail et perdent souvent leur emploi. Avant la réforme, il leur était difficile de souscrire à une autre assurance », souligne Robert Egge. En outre, les assureurs n’ont plus le droit de limiter la couverture des dépenses dans le temps, ce qui est important pour tous les patients atteints d’une maladie neurologique chronique, selon la neurologue Elaine Jones : « il est impératif que ces patients conservent une assurance santé pour continuer à voir leur neurologue, et alléger le coût de leur prise en charge ». Dans les quatre ans à venir, l’accès à l’information des personnes malades sera amélioré, en termes de connaissance de l’offre disponible, des centres de consultation, de coût et de qualité des actes, des hôpitaux et des médecins. Depuis juillet, un site Internet gouvernemental propose des critères pour choisir un contrat d’assurance santé (healthcare.gov).

Wesolowski K. This way in: How Does Health Care Reform Impact You? Neurology Now 2010 ; 6(5)-9-11. Septembre-octobre 2010. The New York Times, Reuters, 27 octobre, 3 et 4 novembre 2010. First Report and managed care, octobre 2010.
journals.lww.com/neurologynow/Fulltext/2010/06050

Assurabilité des personnes diagnostiquées : la réforme américaine (4)

Les services Medicare (assurance maladie des personnes âgées) et Medicaid (assurance maladie des plus démunis) ont approuvé la réglementation finale pour la mise en œuvre, à partir de Janvier 2011, d’une visite annuelle de détection des troubles cognitifs dans le cadre de la loi sur la protection des patients et l’accès financier aux soins (Patient Protection and Affordable Act). L’Association Alzheimer américaine se félicite de cette décision.

En ce qui concerne les médicaments sur ordonnance, depuis 2006, les personnes couvertes par le régime Medicare (personnes âgées de soixante-cinq ans et plus) ont une franchise de 310 dollars (225 euros) ; celles au-dessus du plafond de ressources ou sans assurance complémentaire ont un reste à charge de 25% du coût total des médicaments prescrits, jusqu’à 2 830 dollars (2 052 euros), puis 100% jusqu’à 6 440 dollars (4 669 euros), seuil dit de « couverture catastrophique ». Ce système de remboursement (dit doughnut hole) serait progressivement éteint d’ici 2018.

Wesolowski K. This way in: How Does Health Care Reform Impact You? Neurology Now 2010 ; 6(5)-9-11. Septembre-octobre 2010. The New York Times, Reuters, 27 octobre, 3 et 4 novembre 2010. First Report and managed care, octobre 2010.
www.alz.org,PR Newswire, www.printthis.clickability.com, 4 novembre 2010. journals.lww.com/neurologynow/Fulltext/2010/06050

Assurabilité des personnes diagnostiquées : la réforme américaine (5)

Toutefois, le financement des réformes engagées par le président Obama pourrait être sérieusement obéré par la victoire des conservateurs à la Chambre des représentants, qui va ouvrir d’ici l’investiture des nouveaux élus en janvier une session dite de « canards boiteux » (lame-duck session), puis deux ans de cohabitation. Si le président conserve un droit de veto pour s’opposer à la remise en cause d’une loi, il est désormais plus vulnérable à des procédures d’obstruction (filibuster) visant à retarder son vote ou son entrée en application. La réforme du système de santé apparaît particulièrement concernée: elle est difficile à comprendre par l’opinion publique, et certains conservateurs, comme le courant FreedomWorks, ont annoncé d’emblée que son abrogation (repeal) n’est pas négociable, le seul choix politique étant de « passer délibérément à l’offensive, pour abroger, remplacer et retirer le financement de l’Obamacare en 2011, au risque d’une volte-face massive de l’électorat en 2012. « Yes we can, but… », reconnaît Barack Obama.

Wesolowski K. This way in: How Does Health Care Reform Impact You? Neurology Now 2010 ; 6(5)-9-11. Septembre-octobre 2010. The New York Times, Reuters, 27 octobre, 3 et 4 novembre 2010. First Report and managed care, octobre 2010.
www.alz.org,PR Newswire, www.printthis.clickability.com, 4 novembre 2010. journals.lww.com/neurologynow/Fulltext/2010/06050

Retour haut de page