© Wavebreakmedia/iStock

Rapport d’activité 2019

L'éditorial

Par Hélène Jacquemont, Présidente de la Fondation Médéric Alzheimer

Une vision humaniste de la maladie d’Alzheimer.

En 2019, la Fondation Médéric Alzheimer a fêté ses 20 ans. Cet anniversaire a été l’occasion pour ses équipes d’exprimer leur fierté d’agir avec persévérance pour une meilleure prise en charge des personnes atteintes de troubles cognitifs liés au vieillissement. Je veux les remercier chaleureusement de leur action résolue et fidèle.

Les efforts déployés depuis deux décennies n’ont pas été vains : l’année 2019 aura en effet vu s’accroître de façon notable la reconnaissance des interventions non médicamenteuses pour améliorer le quotidien de celles et ceux que la maladie d’Alzheimer touche. C’est le combat que porte la Fondation depuis sa création.

Alors que le Conseil d’État a confirmé en décembre dernier le non remboursement des médicaments utilisés pour traiter les personnes malades, la dynamique impulsée par la Fondation Médéric Alzheimer apparaît aujourd’hui plus que jamais nécessaire.

C’est pourquoi elle a poursuivi et amplifié son activité au cours des mois passés : pour mieux comprendre la pathologie et l’environnement dans lequel évoluent les adultes en situation de handicap cognitif lié au vieillissement, afin de perfectionner l’accompagnement dont ils bénéficient ; pour soutenir les acteurs de terrain et les chercheurs engagés au quotidien auprès des professionnels, des personnes atteintes et de leurs proches aidants ; pour agir concrètement dans tous les territoires de France en testant et en faisant grandir des actions innovantes.

2019 aura également été témoin de la naissance du collectif « Alzheimer Ensemble Construisons l’Avenir » voulu par la Fondation et réunissant des partenaires essentiels comme l’Agirc-Arrco, la Mutualité Française, France Alzheimer, l’Assemblée des Départements de France, la Société française de gériatrie et de gérontologie, ou l’Union Nationale des Associations Familiales.

Animé par l’ambition de relever le défi du vieillissement cognitif, le collectif s’est concrétisé par l’organisation de rencontres territoriales ainsi par que la mise en place d’une plateforme en ligne destinée à identifier et diffuser les bonnes pratiques. J’en suis convaincue : c’est par ce travail indispensable que nous bâtirons une société plus accueillante, plus inclusive et plus solidaire.

Le collectif « Alzheimer Ensemble Construisons l’Avenir » entend également peser de tout son poids dans les discussions à venir, en alertant notamment les pouvoirs publics sur le danger d’une trop grande dilution de la question des troubles cognitifs dans la problématique plus large du vieillissement de la population française.

Ce début 2020 nous a plongés dans une crise sans précédent. Soyez-en d’ores et déjà certains, la Fondation Médéric Alzheimer s’impliquera énergiquement, et déploiera sa vision humaniste de la maladie d’Alzheimer afin d’être à la hauteur des attentes des professionnels, des personnes malades et de leurs aidants.

Retour haut de page