Facteurs psychologiques et prédispositions à la maladie d’Alzheimer, de Louis Ploton

Le psychiatre Louis Ploton, professeur émérite de gérontologie à l’Université Lyon-2, a coordonné un ouvrage collectif qui s’interroge sur les « possibles déterminants psychiques de la décompensation cognitive, notamment des traumatismes affectifs anciens ou récents pouvant jouer un rôle dans l’apparition de défaillances de défaillances cognitives invalidantes survenant à un âge plus ou moins avancés, à contexte neurologique équivalent. » Pour le Pr Ploton, « le regard psychologique, psychanalytique et psychiatrique présenté ici est avant tout humaniste. Il fonde une espérance, celle de la prise en compte de la douleur morale du malade comme celle de son entourage. » L’ouvrage revisite à la fois des concepts anciens, tels que la théorie narcissique du vieillissement, l’approche neurobiologique de la personnalité et des facteurs psychologiques prédisposant à la démence, et des concepts plus récents comme la résilience ou les facteurs psychologiques préventifs de l’évolution de la démence.

Ploton L (coord.). Facteurs psychologiques et prédispositions à la maladie d’Alzheimer. Lyon : Chronique sociale. 2015. 128 p. ISBN : 978-2-36717-140-1. www.chroniquesociale.com/facteurs-psychologiques-et-predispositions-a-la-maladie-d-alzheimer__index--1011992--3006558--1012241--cata----personnes--1011891--catalogue.htm.

Dilemmes éthiques et maladie d’Alzheimer : un guide pour la formation continue des professionnels, d’Alzheimer Europe

Alzheimer Europe publie un guide rédigé par un groupe d’experts internationaux des questions éthiques et de l’accompagnement de la démence, en collaboration avec une personne malade, des représentants des associations Alzheimer nationales, et une relecture critique de professionnels de l’aide et des soins au Royaume-Uni, au Portugal et en Finlande. Ce guide s’adresse aux professionnels, quel que soit leur niveau de responsabilité, qui se trouvent confrontés à un dilemme éthique et qui souhaitent trouver une solution s’appuyant sur une approche éthique. L’objectif est de les aider à réfléchir sur un ensemble de situations éthiquement difficiles, leur permettre d’aborder toute situation de ce type, de se poser des questions sur l’approche choisie, et, si besoin, de justifier cette approche pour eux-mêmes ou devant un tiers. Ce guide est conçu pour être utilisé dans un contexte de formation continue, notamment dans le cadre de discussions de groupe, avec des recommandations professionnelles et des jeux de rôle. Le contenu doit être présenté de façon progressive et la discussion adaptée au niveau d’expérience et de connaissance des différents professionnels de l’aide et des soins. Dans une première section, le guide propose une approche structurée pour aborder les dilemmes éthiques dans la pratique quotidienne, à) travers huit composantes : 1/ la situation ; 2 les personnes concernées ; 3/ le contexte ; 4/ comment la situation est vécue ; 5/ le dialogue avec toutes les parties concernées ; 6/ les valeurs et les principes clés ; 7/ les options réalistes ; 8/ la justification et ce que l’on peut apprendre avec le recul. Dans une deuxième section, le guide présente six situations de dilemmes éthiques illustrées par des "vignettes" [courts récits présentant la situation] : les relations et la sexualité ; la vérité et les choix personnels ; le respect des pratiques religieuses ; les souhaits relatifs à la fin de vie ; le soi « passé » et « présent » ; l’usage de la contrainte et de la coercition. Une troisième section explore différentes approches possibles par rapport aux situations décrites dans les vignettes. Pour chacune de ces situations, un expert propose ses commentaires, organisés selon l’approche structurée présentée dans la première section.

Alzheimer Europe. Ethical dilemmas faced by health and social care professionals providing dementia care in care homes and hospital settings. A guide for use in the context of ongoing professional care training. Dementia in Europe Ethics Report 2015. 26 novembre 2015.

www.alzheimer-europe.org/content/download/111226/698408/file/Alzheimer%20Europe%20ethics%20report%202015.pdf (texte intégral).

Dementia, culture and ethnicity: issues for all, de Julia Botsford et Karen Harrison Dening

Au Royaume-Uni, en 2013, le groupe parlementaire non partisan sur la démence a lancé une enquête pour attirer l’attention sur les personnes vivant avec une démence dans les minorités ethniques, qui a montré l’importance des besoins non satisfaits. L’accès aux soins de ces personnes aux services spécialisés peut être entravé par « une tendance à attribuer les symptômes de la maladie au vieillissement normal, par la crainte de la stigmatisation, par des attentes fortes que l’aide sera apportée par la famille, et la croyance que rien ne peut être fait pour aider les personnes malades ou leurs familles. » L’expérience des migrations et les normes culturelles peuvent déterminer la façon dont la prise en soin se négocie, notamment dans les familles originaires de l’Asie du Sud.

Botsford J et Dening KH. Dementia, culture and ethnicity: issues for all. London: Jessica Kingsley. 2015. 328 p. ISBN 978-1-8490-5486-7. Lawrence V. Reviews. Ageing Society 2016 ; 36 : 442-447. Février 2016. http://journals.cambridge.org.

Retour haut de page