AL'FA Répit

Shibley Rahman, gériatre, et Kate Swaffer, malade jeune et présidente de Dementia Alliance International, évoquent la possibilité que les villes accueillantes à la démence (dementia-friendly communities) « évoluent de manière unilatérale, soumises à des forces diverses incontrôlables, au lieu de promouvoir la santé des personnes vivant avec une démence et celle de leurs aidants. L’approche biomédicale a été accompagnée d’un discours ouvertement négatif, centré sur les symptômes, les déficits et des métaphores chargées émotionnellement qui ont influencé la perception du grand public.

Maintenant, ce sont les entreprises qui sont incitées à devenir accueillantes à la démence pour avoir un avantage concurrentiel en proposant au client un "coup de pouce" supplémentaire. Le risque existe que la reconnaissance des personnes vivant avec une démence dans la Convention des Nations-Unis sur les droits des personnes handicapées ne soit plus une priorité des politiques publiques. »

Rahman S et Swaffer K. Assets-based approaches and dementia-friendly communities. Dementia (London). Janvier 2018.

Retour haut de page