Les seniors sont sur l’agenda du XXIème siècle

Dans un dossier (« The Golden Age ») consacré au vieillissement mondial de la population et à ses enjeux, le magazine Newsweek note une tendance qui devrait s’affirmer à mesure que l’espérance de vie s’allonge. « Au Mexique comme au Japon et dans quelques autres pays, des groupes de seniors s’organisent sur le modèle américain en se regroupant en lobbies politiques ». Que revendiquent ces groupes de pression ? D’en finir avec les maisons de retraite et de pouvoir vivre à la maison, ou de pouvoir se retrouver au sein de petites communautés. De nouveaux objets « gériatriques » apparaissent allant des chaises roulantes au GPS. Le marché des seniors devient une filière prometteuse. La planification urbaine, poursuit Newsweek, développe des projets comme celui d’Arabianranta, un quartier d’Helsinki en Finlande où les huit mille habitants sont reliés par un réseau, et où les trottoirs n’ont pas de défauts susceptibles de faire trébucher les anciens… Une nouvelle voiture de Volkswagen, Miss Daisy, est équipée d’un système anti-collision qui a été développé à l’intention des conducteurs âgés. 
Même pour les seniors dépendants, nombre de solutions s’amorcent, explique le magazine. En Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, des prises en charge combinées se développent : accueil de jour en résidence spécialisée, puis assistance à domicile pour un retour à domicile la nuit. Le programme baptisé Green House (www.thegreenhouseproject.com), qui s’étend des Etats-Unis à l’Europe, au Japon et à l’Australie, vise à créer des conditions de vie qualitatives au sein de petites communautés de seniors, avec une assistance disponible en permanence. 
Newsweek, 6 décembre 2004

Inégaux face à la justice

La Confédération espagnole des organisations de personnes âgées (CEOMA) a présenté un projet destiné à promouvoir l’égalité des seniors face à l’accès à la justice. Selon le CEOMA, ce droit n’est nullement garanti en raison d’une déficience d’information des institutions à l’égard du public, et des seniors en particulier. Le CEOMA consacrera des actions à cet effet tout au long de l’année prochaine, et d’autres pays comme le Royaume-Uni, la Suède et la Roumanie s’y associent. Les mesures sont centrées sur l’information des seniors sur les discriminations à leur égard, la création d’un réseau d’organismes facilitant l’accès à la justice, une émission de radio publique et des séminaires. Parmi les discriminations pointées du doigt s’affirme notamment l’inégalité d’accès à la santé et à des services tels que location de voitures, assurances, etc.

Bill Gates financera les projets de la Fondation Reina Sofía

Le couple Gates a décidé, à l’occasion d’une visite du roi d’Espagne Juan Carlos et de la reine Sophie à Seattle (USA), de soutenir le financement de projets en faveur des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer en Espagne, au sein de la Fondation Reina Sofia à Madrid. La Fondation, qui entrera en fonction en 2006, sera un centre de recherches, d’assistance aux malades et à leurs aidants, un centre de formation des professionnels de santé spécialisés. Le couple Gates, quant à lui, anime une Fondation à Seattle qui soutient des projets en faveur de la santé et de l’éducation. Elle consacre plus de trois milliards de dollars à l’appui d’initiatives dans le monde entier, dont celle de la Fondation Reina Sofía. 
Estrella Digital, 23 novembre 2004

Un nouveau point de rencontre

A Mönchengladbach, en Rhénanie du Nord, le “Café Miteinander” (Café Ensemble) ouvre ses portes en janvier 2005. Au moins une fois par semaine, il réunira des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés, permettant ainsi à leurs proches de profiter de leur temps libre. Pour cette ouverture, neuf bénévoles ont bénéficié d’une formation de trente heures. Quatre à huit patients pourront être reçus au café en même temps pour une après-midi. Les proches paieront une cotisation de quinze euros par séance. 
Le café a été créé grâce au mouvement Diakonie. 
Westdeutsche Zeitungwww.wz-newsline.de, 16 décembre 2004

Les droits des patients renforcés

Le ministre de la santé du Québec, Philippe Couillard, a déposé en décembre 2004 son projet de loi de réforme des services de santé. Parmi les mesures phares, on note la présence obligatoire, dans tous les établissements de santé, de comités de vigilance dédiés à la qualité des soins dispensés, et le suivi assuré par les établissements publics des patients envoyés dans le privé. Les établissements publics devront ainsi s’assurer que les maisons de repos privées détiennent un certificat de conformité assurant aux patients âgés un cadre de vie acceptable et des services de qualité. Le projet de loi réforme également une partie de l’administration. Les Centres de santé et de services sociaux auront en charge une partie des responsabilités jusque -là gérées par les régies régionales de la santé. Le projet de loi prévoit également la création d’Agences régionales de la santé et des services sociaux. Ces agences auront des fonctions de coordination et d’arbitrage budgétaire (elles émettront les certificats de conformité pour les résidences privées pour personnes âgées).
Radio-Canadawww.radio-Canada.ca, 10 décembre 2004

Retour haut de page